Strasbourg: Moins de béton, plus de verdure entre les rails, le tram innove pour son extension vers la Robertsau

TRANSPORTS Pour un « tram vert » à la Robertsau, la capitale alsacienne a innové techniquement autour de la pose des rails de l’extension de la ligne E…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: L'extension du tram E vers la Robertsau.
Strasbourg: L'extension du tram E vers la Robertsau. — A. Ighirri / 20 Minutes
  • Dans le cadre de l’extension de sa ligne de tram E à la Robertsau, Strasbourg innove techniquement.
  • Entre les rails nouvellement posés pour le tram, mis en service en juin 2019, il y a moins de béton et plus d’épaisseur végétale.

Sous les pavés, la plage… Eh bien, sous les rails du tram, la prairie ! La chose n’a évidemment rien d’aussi révolutionnaire que Mai 68, mais elle a le mérite de chercher à innover techniquement. Dans le cadre de l'extension du tram E vers le quartier de la Robertsau, Strasbourg a voulu faire circuler un « tram vert ». Comprendre, avec moins de béton et plus de verdure sous et entre les rails de ce nouveau tronçon de 1,4 kilomètre.

>> A lire aussi: La CTS étend son dispositif de protection des cygnes sur les lignes du tramway

Le béton, dont l’emprise habituelle est de six mètres de large sous les rails, est restreint à juste servir de socle pour la pose du rail. Autour, une couche végétale sur une épaisseur de 40 centimètres (deux fois plus qu’ailleurs). Ce qui permet de supprimer l’arrosage automatique, donc de moins gaspiller d’eau, et d’augmenter la biodiversité sur place.

15 minutes pour rejoindre République

Du coup à l’habituelle soudure des premiers rails du tram, les élus ont… semé un mélange de graines. On n’ira pas jusqu’à égrainer les noms de tous les officiels présents à cette cérémonie vendredi après-midi, parce qu’ils étaient nombreux à y avoir participé en présence d’ouvriers du chantier d’extension du tram mais aussi de quelques riverains toujours pas convaincus par ce projet.

Pourtant, ils verront bien les trams passer sous leurs fenêtres à compter de juin 2019, date annoncée de la mise en service des trois nouvelles stations. Avant quoi, il faudra terminer la pose des rails dans le courant de l’année, s’occuper des aménagements paysagers en 2019 et s’assurer, lors des essais au printemps, que les habitants du quartier de la Robertsau pourront bien rejoindre en 15 minutes top chrono la place de la République au centre-ville depuis leur nouveau terminus de l’Escale.