Un astéroïde géant pourrait percuter la Terre en 2135 (mais la Nasa a tout prévu)

ESPACE Ce corps céleste de 3,4 milliards de tonnes a été repéré en 1999 par les scientifiques…

Manon Aublanc

— 

Bennu, l’astéroïde   qui pourrait percuter notre Terre le dimanche 21 septembre 2135.
Bennu, l’astéroïde qui pourrait percuter notre Terre le dimanche 21 septembre 2135. — Nasa / JPL

A vos agendas (enfin ceux de vos descendants). Selon la Nasa, le 21 septembre 2135, l’astéroïde Bennu pourrait s’écraser sur notre chère planète Terre. Mais pas de panique, l’agence américaine a déjà tout prévu pour éviter cette catastrophe.

>> A lire aussi : Globe Observer: La NASA recherche des chasseurs de nuages pour faire avancer la recherche sur le climat

Bennu, c’est son petit nom, est un astéroïde de 3,4 milliards de tonnes qui mesure près de 490 mètres de diamètre. Ce corps céleste qui gravite à plus de 100.000 km/h en orbite autour du Soleil depuis plusieurs millions d’années a été repéré en 1999 par les scientifiques.

Une chance sur 2.700 que l’évènement se produise

Mais pas de panique. Selon la Nasa, l’évènement n’a qu’une chance sur 2.700 de se produire. L’astéroïde pourrait seulement s’approcher à quelques milliers de kilomètres de la Terre.

>> A lire aussi : VIDEO. Le mystérieux astéroïde en forme de cigare serait-il une sonde extraterrestre?

Seulement, si ça arrive vraiment, il pourrait s’agir d’un véritable cataclysme. A titre de comparaison, l’explosion de l’astéroïde de Tcheliabinsk en Russie, le 13 février 2013, avait blessé plus d’un millier de personnes. Son explosion avait libéré une puissance équivalente à 35 fois Hiroshima alors que l’astéroïde mesurait seulement une vingtaine de mètres de diamètre.

Un vaisseau spatial pour détruire ou détourner Bennu

La Nasa a donc décidé de prendre les devants pour éviter la catastrophe et le scénario envisagé est digne d’un film de science-fiction. Les scientifiques prévoient de détruire ou de faire dévier le corps céleste à l’aide d’une fusée​. Pour ce faire, la Nasa, en partenariat avec l’Administration nationale de la sécurité nucléaire et deux laboratoires d’armes du Département de l’énergie, va construire un vaisseau spatial.

>> A lire aussi : Elle ressemble à quoi notre «défense planétaire» contre les astéroïdes?

Ce vaisseau, baptisé Hammer (pour Hypervelocity Asteroid Mitigation Mission for Emergency Response), pourrait être utilisé comme « bélier » pour détourner l’astéroïde ou comme explosif. Pour mieux prévoir le passage de Bennu, la Nasa a lancé, en 2016, Osiris-Rex, une sonde pour l’étudier. Cette sonde devrait se poser sur l’astéroïde d’ici la fin de l’année et rapporter des échantillons vers 2023. D’ici là, vous avez le temps de vous préparer.