Mexique: L’hippopotame vagabond « Tyson » capturé après dix jours de traque

ANIMAUX L’animal de 600 kg, signalé dès la fin du mois de février, a été capturé sans l’aide de tranquillisant…

20 Minutes avec agences

— 

L'hippopotame a été baptisé « Tyson » par les habitants de Las Choapas, au Mexique.
L'hippopotame a été baptisé « Tyson » par les habitants de Las Choapas, au Mexique. — Armando Serrano/AP/SIPA

La traque de l’animal vagabond a pris fin après dix jours. Un hippopotame du Nil de 600 kg qui errait librement dans une zone habitée de l’Etat de Veracruz (est du Mexique) a été capturé lundi 19 mars, ont annoncé les autorités.

L’imposant animal, considéré comme « potentiellement dangereux », avait été signalé dès la fin février, selon les médias locaux. Tyson, tel qu’il avait été baptisé par les habitants de Las Choapas, avait gagné la sympathie de la population, qui lui avait même ouvert une page Facebook.

Capturé sans tranquillisant

Il a fallu une dizaine de jours aux autorités de protection de l’environnement (Profepa) pour étudier le comportement du mammifère et mettre en place une stratégie de capture. L’animal a été appâté « avec des aliments, tels des fruits et des légumes », et « sans faire usage de tranquillisant ».

>> A lire aussi : VIDEO. Etats-Unis: Un bébé hippopotame s'incruste sur la photo de fiançailles d'un couple

Tyson, 1,15 mètre de haut et 2,20 de long, a ensuite été « placé dans une caisse de transport spéciale », selon le Profepa. Il a été transféré dans une aire naturelle protégée située dans le même Etat, où il restera « jusqu’à ce que sa situation juridique soit tirée au clair ».

Un animal docile

Le Profepa n’a pas réussi à déterminer la provenance de l’animal, dont l’âge est estimé à trois ans. Certaines images montrent des personnes se tenir à proximité immédiate de l’animal au bord d’une rivière, ou un homme caresser l’hippopotame en lui donnant une pastèque.

>> A lire aussi : VIDEO. Sur le point d'être mangé par un crocodile, un gnou sauvé par deux hippopotames

« Même si ce spécimen s’est montré docile jusqu’à présent, il pourrait changer de comportement subitement et devenir extrêmement agressif », a alerté le Profepa.