VIDEO. Argentine: Un énorme glacier au bord de la rupture attire des milliers de touristes

ARGENTINE Le phénomène se produit tous les deux à quatre ans depuis 2004...

M.C. avec AFP

— 

Le glacier Perito Moreno, en Argentine, le 10 mars 2018.
Le glacier Perito Moreno, en Argentine, le 10 mars 2018. — Walter Diaz / AFP

Un spectacle naturel qui attire des milliers de touristes. La rupture d’une arche de glace du gigantesque glacier argentin Perito Moreno, en Patagonie, a commencé samedi et devrait durer de deux à trois jours jusqu’à son apogée.

L'effondrement précédent, en mars 2016

L’eau a commencé à s’infiltrer dans le glacier samedi, a indiqué le parc national Los Glaciares, en Patagonie, situé à 2.000 km au sud-ouest de de Buenos Aires. Tout au long de la journée, ce phénomène « est devenu plus manifeste et volumineux », selon la même source. L’eau érode le glacier et le processus prend fin lorsque l’arche ou le pont de glace s’effondre.

Un phénomène qui se produit tous les deux à quatre ans depuis 2004

Le moment de la rupture « est toujours spectaculaire. Ce qui arrive, c’est que cette fois-ci, plus d’eau s’est accumulée qu’au cours des trois ou quatre dernières ruptures », a expliqué à la chaîne d’information TN Luciano Bernacchi, directeur du Glaciarium, un musée situé à proximité du Parc National des Glaciers. Selon cet expert, il s’agit d’un phénomène naturel pour ce type de glacier, c’est-à-dire qu’il maintient en moyenne ses dimensions, contrairement à d’autres qui se rétrécissent.

Le glacier Perito Moreno, en Argentine, en août 2017.
Le glacier Perito Moreno, en Argentine, en août 2017. - Kinnara Bosworth/Cover Images/COVER32078709/1708091215

L’effondrement du glacier Perito Moreno, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, attire habituellement des milliers de visiteurs bien qu’il se produise en mars, c’est-à-dire à la fin de l’été et au début de l’automne austral.

>> A lire aussi : Un immense morceau du glacier Grey se détache et dérive

Ce phénomène, un des spectacles naturels les plus impressionnants au monde, se produit tous les deux à quatre ans depuis 2004 alors qu’il ne s’était plus produit au cours des 16 années précédentes. La dernière fois, en 2016, c’était en plein jour et des milliers de touristes y avaient assisté.