Bure: Un arrêté contre le rassemblement des opposants au Projet Cigeo après l'évacuation de la ZAD

DECHETS NUCLEAIRES Tandis qu’un grand week-end de rassemblement est prévu par les opposants dix jours après l’évacuation de la ZAD, la préfecture de la Meuse a déposé un arrêté pour interdire « toute manifestation »…

B.P.

— 

Le bois Lejuc était occupé par les militants antinucléaires depuis l'été 2016
Le bois Lejuc était occupé par les militants antinucléaires depuis l'été 2016 — G. Varela / 20 Minutes

Dix jours après leur évacuation par des centaines de gendarmes du bois Lejuc, central pour le projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, les opposants doivent tenir ce week-end un grand rassemblement contre celui-ci. Une rencontre « intercomités » prévue de longue date, mais menacée depuis ce jeudi soir.

>> A lire aussi : Grand rassemblement des opposants, dix jours après l'évacuation de la ZAD

La radio France Bleu Lorraine Nord nous apprend que la préfecture de la Meuse a en fait déposé un arrêté pour interdire « toute manifestation » de ce vendredi et jusqu’à lundi. Les autorités se justifient dans celui-ci en parlant de « manifestations en 2016 et 2017 qui ont conduit à des affrontements avec les forces de l’ordre. »

« A Bure, il ne manque plus que le couvre-feu, réagit le collectif Les ZIRAdiéEs par l’intermédiaire de Twitter. Ce week-end nous manifesterons quand même. »

Au cours de ces deux jours de rassemblement tenus à Bure, les opposants des divers comités en lutte contre ce projet avaient entre autres prévu plusieurs temps de « rencontres et discussions », une « marche vers la forêt » ou l’installation d’une « vigie en lisière du bois ». Ils n’ont toutefois pas encore réagi sur leur site Internet.