Les Hauts-de-France médaille d’argent du recyclage de médicaments

ENVIRONNEMENT Cyclamed, association qui gère la récupération des médicaments non utilisés, fait le bilan de son activité…

Mikael Libert

— 

La région des Hauts-de-France est bien classée pour le recyclage des médicaments.
La région des Hauts-de-France est bien classée pour le recyclage des médicaments. — F.Scheiber/20MINUTES
  • Dans les Hauts-de-France, on rapporte ses médicaments non utilisés.
  • La consommation de médicaments est proportionnelle au taux de recyclage.
  • Les femmes sont championnes dans la discipline.

Les habitants des Hauts-de-France sont de bons élèves. Cyclamed est une association créée en 1993 par les laboratoires pharmaceutiques suite à un décret gouvernemental obligeant les fabricants de produits destinés au public à contribuer à l’élimination de leurs déchets d’emballage.

Les particuliers sont invités à rapporter en pharmacie leurs médicaments périmés ou non utilisés afin qu’ils soient revalorisés. A ce jeu, la région se classe deuxième au niveau national selon des chiffres de 2016.

Près de 16.000 tonnes collectées en 2016

Si ce système existe depuis 25 ans, ce n’est que depuis 2007 qu’il a gagné en souplesse grâce à une loi obligeant chaque officine de pharmacie à collecter gratuitement les médicaments non utilisés (MNU). Chacun peut désormais déposer, dans n’importe quelle pharmacie, les comprimés, sirops, pommades et autres suppositoires dont il n’a plus l’utilité.

>> A lire aussi : Comment faire le ménage dans son armoire à pharmacie?

Dans les Hauts-de-France, ce ne sont pas moins de 15.874 tonnes de médicaments qui ont ainsi été collectées en 2016, soit une augmentation de 2,6 % par rapport à 2015. Un volume qui place la région en deuxième position, derrière le Limousin.

Un classement en lien avec la consommation de médicaments

« On ne s’explique pas ce classement », assure Bénédicte Nierat, de l'association Cyclamed, précisant qu’il « n’y a pas d’étude sociologique pour savoir si cela correspond aussi aux régions où l’on consomme le plus de médicaments ». Pourtant, une étude de IMS Health publiée en 2014, relayée par le Journal du net, montre que c’est le cas. Dans le Nord-Pas-de-Calais, on achète 16 % de médicaments en plus que la moyenne nationale (+15 % en Picardie, +21 % en Limousin).

>> A lire aussi : «Prescrire» dévoile sa liste de médicaments à éviter

Cyclamed précise par ailleurs que 86 % des personnes qui rapportent des MNU sont des femmes, car ce sont « elles qui gèrent surtout l’armoire à pharmacie ». Une statistique vérifiée auprès de nos lecteurs avec Anne-So qui fait « un tri tous les six mois », comme Nathalie. Sophie, et Nath vont même jusqu’à séparer les emballages carton des plaquettes.

« 29 % des personnes font déjà ce tri sélectif », assure Bénédicte Nierat. Une proportion que Cyclamed espère voir augmenter, notamment grâce à une campagne de communication diffusée jusqu'à mi-février.