VIDEO. Gard: Il filme un banc de dauphins tout près de la plage du Grau-du-Roi

ANIMAUX La vidéo, postée sur Facebook, montre des mammifères non loin des côtes…

Nicolas Bonzom

— 

Illustration d'un dauphin. Ici, en mer méditerranée.
Illustration d'un dauphin. Ici, en mer méditerranée. — Martina Cristofani / SIPA
  • La vidéo d’Aurélien Laugier a été vue plus de 28.000 fois.
  • On y voit des dauphins s’en donner à cœur joie au milieu des voiliers.
  • Nous avons interrogé des spécialistes sur cette présence près des côtes.

Ces derniers jours, la vidéo a fait les gros titres de la presse : un banc de dauphins, tout près de la plage du Grau du Roi, dans le Gard. D’habitude, ce sont de petits requins qui surprennent les plaisanciers, à quelques mètres des côtes de la mer Méditerranée.

Filmés par un plaisancier interloqué de les observer d’aussi près, les mammifères marins, une cinquantaine peut-être, nageaient au milieu des voiliers, dimanche dernier : « Je les vois chaque année, témoigne le Gardois Aurélien Laugier, dont la vidéo a été vue sur Facebook quelque 28.000 fois. Jamais d’aussi près ! Sauf lorsque j’étais petit, quand un dauphin était entré dans le port. Là, ils étaient peu craintifs et calmes. »

>> A lire aussi : Marineland garde ses dauphins, le Conseil d'Etat annule l'interdiction de reproduction

Léa David, docteur en écologie marine et chargée de mission de l’association environnementale EcoOcéan Institut, située à Montpellier, indique que ce sont de « grands dauphins », ceux qui ont fait le succès de la série télévisée Flipper.

>> A lire aussi : Nager avec les dauphins, c'est cool...sauf pour les cétacés

« Qu’ils soient là, si près des côtes, ce n’est pas un phénomène exceptionnel, mais ce n’est pas si fréquent non plus, confie la spécialiste. Il existe une population, dans le Golfe du Lion [entre 600 et 900 individus selon les études scientifiques], c’est leur habitat. »

>> A lire aussi : VIDÉO. Obsenmer, le « Pokémon Go » de la mer

Mais la directrice de Cybelle Planète, à Villeneuve-lès-Maguelone, le martèle. Quand on fait ce type d’observations, il y a des règles à respecter : « S’ils viennent le long de son bateau, très bien, mais on réduit la vitesse, afin d’éviter les collisions, surtout s’il y a des petits parmi eux, note Céline Arnal. Puis on observe à un seul bateau, pour ne pas qu’ils se sentent encerclés. Et bien sûr, on ne se jette pas à l’eau et on ne leur donne pas à manger… Et ils ne jouent pas avec des ballons ! »

Plus d’informations sur Cybelle Planète ici.