Les sandwichs polluent autant que les voitures selon une étude britannique

ENVIRONNEMENT La consommation de sandwichs par les Britanniques aurait le même impact sur l’environnement que l’utilisation de 8 millions de voitures par an…

20 Minutes avec agences

— 

Le sandwich jambon-fromage serait le moins polluant pour la planète.
Le sandwich jambon-fromage serait le moins polluant pour la planète. — Gerard Lacz / Rex Featu/REX/SIPA

Faudra-t-il bientôt arrêter de manger un sandwich le midi ? Selon une étude publiée ce jeudi par des chercheurs de l'université de Manchester, l’impact sur l’environnement des casse-croûte serait désastreux.

Ils affirment ainsi que la consommation annuelle de sandwichs au Royaume-Uni a les mêmes effets néfastes pour la planète que l’utilisation de plus de huit millions de voitures par an.

Porc, fromage et crevettes sont mauvais pour la planète

11,5 milliards de sandwichs sont consommés chaque année au Royaume-Uni, selon les chiffres de l'association britannique du sandwich (BSA). Ce phénomène « génère en moyenne 9,5 millions de tonnes d’équivalent CO2, soit l’utilisation annuelle de 8,6 millions de voitures », assure la professeure Adisa Azapagic.

>> A lire aussi : Le jambon-beurre perd du terrain mais reste la star des sandwichs

Parmi tous ces sandwichs, la moitié est préparée au domicile et l’autre moitié achetée dans le commerce. D’après les observations des chercheurs, ceux qui posent le plus problème pour l’environnement sont ceux qui contiennent du porc, du fromage ou des crevettes.

Le jambon-fromage plus écologique

Sur les 40 variétés étudiées, la palme du pire sandwich pour l’avenir de la planète revient au spécial petit-déjeuner, contenant de l’œuf, du bacon et des saucisses. La fabrication de ce casse-croûte génère 1.441 grammes de dioxyde de carbone soit l’équivalent des émissions de CO2 produites par une voiture roulant 19 kilomètres.

>> A lire aussi : Conditions d'élevage, abattage... McDonald's veut améliorer le bien-être de ses poulets

Bon à savoir, le plus écologique est un simple jambon-fromage, préparé chez soi. Et pour cause, l’impact sur l’environnement est dû à la fois à la production, mais aussi à l’emballage, la conservation et le transport. Selon les chercheurs, l’empreinte carbone des sandwichs pourrait être réduite de 50 % en modifiant les recettes, l’emballage et le recyclage des déchets, et en repoussant leur date de péremption.