VIDEO. Jura: Les lynx menacés par la circulation automobile

ANIMAUX Sept lynx ont été percutés par un véhicule en quelques mois. Le centre Athénas, spécialisé dans la sauvegarde du lynx, tire la sirène d’alarme…

G.V. avec AFP

— 

Photo d'un lynx boréal  prise dans la forêt du massif vosgien, prise le 08 janvier 2004.
Photo d'un lynx boréal prise dans la forêt du massif vosgien, prise le 08 janvier 2004. — CHARLES METZ/AFP
  • Le lynx boréal est victime d’accidents de la route dans les massifs du Jura.
  • Un centre spécialisé, Athénas, qui recueille notamment les lynx blessés, veut mettre des dispositifs de protection en place.

 

Pour une espèce sauvegardée, on peut parler d’une hécatombe. Dans les quatre derniers mois, sept lynx boréal ont été percutés et six tués. Le lynx, réintroduit dans le massif du Jura dans les années 1970, est aujourd’hui menacé par les accidents de la route.

Le versant français du massif jurassien compte aujourd’hui une centaine de lynx, soit environ 90 % de la population en France. Le félin se déplace de nuit dans les forêts escarpées du massif jurassien et croise parfois la route d’un automobiliste surpris, qui n’a pas le temps de l’éviter. Entre septembre et décembre, un mâle reproducteur, trois jeunes et trois femelles allaitantes - dont les petits n’ont pas été retrouvés - ont été percutés par des véhicules dans les départements du Doubs et du Jura, souligne le centre Athénas, spécialisé dans la sauvegarde du lynx.

>> A lire aussi : Les lynx transferés en Allemagne parce que les cages du zoo étaient trop petites

Un centre spécialisé

Son directeur, Gilles Moyne explique cette hécatombe par « l’augmentation du trafic routier et de la vitesse sur certains axes, aménagés pour faciliter le transport des travailleurs frontaliers », vers la Suisse mais aussi par « l’écologie du lynx, qui utilise de grands territoires forestiers, coupés par ces axes routiers ». Par ailleurs, précise le spécialiste, « les femelles se déplacent beaucoup en automne et en hiver pour nourrir leurs petits, ce qui augmente leur vulnérabilité. » Un seul des sept lynx récemment percutés, une femelle, a survécu, mais elle ne pourra pas être relâchée dans la nature.

>> A lire aussi : Un lynx vivait avec 120 plombs de chasse dans son corps

Pour prévenir les accidents, le centre Athénas songe, avec l’autorisation du Conseil départemental, d’installer des panneaux « Attention lynx ! » et des panneaux jaunes montrant un lynx dans la zone où se sont produits les accidents. « L’idée, c’est que les gens ralentissent et fassent attention de manière plus automatique sur certains tronçons », explique Gilles Moyne. Cette signalétique sera saisonnière, pour que les gens ne s’y habituent pas. Le centre espère pouvoir mettre en œuvre ce projet au début de l’automne 2018.