Côte d'Azur: Une association sauve des chevaux réformés et maltraités

ANIMAUX Equilibre Cavalcade, installé à La Gaude, va fêter ses dix ans d’existence…

Mathilde Frénois

— 

Filou du Paradis a été le premier cheval à bénéficier des soins d’Equilibre Cavalcade.
Filou du Paradis a été le premier cheval à bénéficier des soins d’Equilibre Cavalcade. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Un système de parrainage est mis en place pour chaque cheval.
  • Après une longue carrière en club ou dans le monde des courses, la plupart des équidés ne sont pas montable.

Filou du Paradis a mené une vie bien remplie. Il a enchaîné les courses, multiplié les cavaliers et squatté les box. Mais à 15 ans, ce trotteur n’avait plus sa place chez son propriétaire. En 2008, il est récupéré par Equilibre Cavalcade. Filou sera le premier d’une longue série : au bois de La Gaude, seize chevaux retraités ou maltraités, issus du monde des courses, de clubs et de particuliers, sont accueillis par l’association depuis dix ans.

« Une parenthèse »

Sous les arbres, samedi, une dizaine de passionnés s’active à apporter du foin, nettoyer les enclos et bichonner les animaux. « Ici, on ne peut plus monter la plupart des chevaux car, sollicités sur les courses et les sauts, ils souffrent de tendinites », dit la présidente Sandrine Bellin. Chaque cheval dispose d’un parrain qui finance en partie les soins. « On veut montrer que le cheval n’est pas un outil pour l’humain mais un compagnon. On peut aimer et aider un cheval sur lequel on ne monte pas. »

Et si le coup de foudre est total, les parrains peuvent adopter leur protégé. « Ce n’est pas un centre de retraite, précise Sandrine Bellin. C’est une parenthèse entre deux univers. » Entre leur carrière « au travail » et leur seconde vie au repos.