Narbonne: Il sort un monstre de 2,30 mètres de la rivière

ANIMAUX Un habitant de Coursan, à côté de Narbonne, a pêché un silure de 2,30 mètres. Un monstre qui reste encore à belle distance du poisson record de 2,74 m pêché dans le Tarn…

Jérôme Diesnis
— 
Jason Guilbert pose à côté du silure de 2,30 mètres quelques instants après l'avoir sorti de l'eau
Jason Guilbert pose à côté du silure de 2,30 mètres quelques instants après l'avoir sorti de l'eau — J. Guilbert

Ce n’est pas à proprement parler une pêche record, mais c’est néanmoins un sacré monstre que cet habitant de Coursan, à proximité de Narbonne, a réussi à extraire de l’eau. Jason Guilbert a ferré et ramené à terre un silure de 2,30 mètres. « Il pesait approximativement 100 kg, car je n’avais pas de balance avec moi. Je ne pensais pas sortir un poisson aussi gros à cette période de l’année. J’étais parti seul, sans matériel, en pêchant avec une canne à pêche depuis le bord de l’eau avec un frein de 19 kg », explique-t-il.



Le silure n’est pas comestible

Il lui a fallu batailler pendant près d’une demi-heure pour le remonter sur la berge. « Je n’aurais pas pu y arriver seul si un ami ne m’avait pas aperçu depuis le pont qui surplombe l’Aude à cet endroit, et n’était pas descendu me donner un coup de main. Pour se défendre, le silure essaie de se coller au fond de l'eau. Dans des profondeurs importantes, c'est comme remonter un poids mort, c'est compliqué », détaille-t-il. La prise du Coursanais se situe assez loin du record du monde homologué appartenant à Jean-Christophe Conejero, effectuée le 16 septembre dans le Tarn. Le monstre sorti de l’eau mesurait 2,74 mètres, taille certifiée par huissier de justice.

Après la séance photos, le silure de Jason Guilbert a été rejeté à l’eau. Si elle peut manger de petits mammifères, cette espèce de poisson carnassier préfère les endroits sombres et ne s’attaque pas à l’homme. Elle se nourrit entre autres de sédiments, plus généralement de ce qui lui passe par la gueule - animaux ou végétaux - et n’est pas comestible : le silure a la capacité d’absorber et d’ingurgiter des métaux lourds, dangereux pour l’homme.

Les pêcheurs qui espèrent effectuer la même prise à Coursan pourraient être déçus. « Le niveau de l’eau est monté de deux mètres avec les dernières pluies et il y a de fortes chances que ce poisson ait trouvé un autre endroit où vivre », conclut le pêcheur.