Nord: Le périmètre de sécurité de la centrale nucléaire de Gravelines va s’étendre jusqu’à Dunkerque et Calais

SECURITE Le nombre d’habitants concernés par la mesure d’élargissement du périmètre de sécurité va passer de 64.000 à 350.000 autour de la centrale Gravelines…

G.D.

— 

La centrale nucléaire EDF de production d'électricité de Gravelines. Elle détient le record de production d'électricité sur 30 ans avec 1000 milliards de Kw/h.
La centrale nucléaire EDF de production d'électricité de Gravelines. Elle détient le record de production d'électricité sur 30 ans avec 1000 milliards de Kw/h. — M.LIBERT / 20 MINUTES

Des dizaines de milliers d’habitants concernés. Le plan particulier d’intervention (PPI) de la centrale nucléaire de Gravelines prévoit d’élargir le périmètre de sécurité de 10 à 20 km en juin 2018, annonce La Voix du Nord.

Anniversaire de Tchernobyl

Les mesures d’évacuation rapide se limitent à un rayon de 2 km, mais jusqu’à 10 km, la population était confinée en attendant une nouvelle vague d’évacuation. C’est ce périmètre qui est élargi à 20 km.

L’annonce de ce changement de périmètre de sécurité date d’avril 2016. Lors du 30e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, avait annoncé une extension des plans particuliers d’intervention (PPI) autour de toutes les centrales nucléaires françaises.

Calais et Dunkerque concernées

De nouvelles villes autour de Gravelines seront donc concernées, même si leur nombre n’a pas encore été totalement défini. La mesure n’est pas anodine puisqu’on passerait de 26.000 à 350.000 habitants touchés répartis dans 52 communes, au lieu des 13 actuellement. Une seule certitude, les villes de Calais et Dunkerque sont désormais intégrées dans le PPI.