VIDEO. «Make Our Planet Great Again»: Qui sont les 18 lauréats de la liste dévoilée par Emmanuel Macron?

PLANETE En félicitant les 18 lauréats, le chef de l'Etat a appelé à «l'action», deux ans après l'accord de Paris sur le climat conclu à la COP21...

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron à Paris le 11 décembre 2017.
Emmanuel Macron à Paris le 11 décembre 2017. — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
  • Emmanuel Macron a dévoilé lundi les 18 premiers lauréats de l’initiative « Make Our Planet Great Again ».
  • L’initiative avait été lancée après l’annonce par Donald Trump, en juin, de retirer les Etats-Unis de l’accord sur le climat.
  • Sept femmes et onze hommes originaires de six pays ont été récompensés.

Sept femmes et onze hommes originaires de six pays. Emmanuel Macron a dévoilé lundi les 18 premiers lauréats de l’initiative « Make Our Planet Great Again », lancée après l’annonce par Donald Trump, en juin, de retirer les Etats-Unis de l’accord sur le climat.

Parmi les 18 projets retenus, la majorité (13) provient des Etats-Unis. Mais le Canada, l’Italie, l’Espagne, l’Inde et la Pologne sont également représentés.

« Gagner cette bataille contre le réchauffement climatique »

En félicitant les 18 lauréats, le chef de l’Etat a appelé à « l’action », deux ans après l’accord de Paris sur le climat conclu à la COP21. « Si l’on veut mieux comprendre ce qui se passe, on a besoin de la science. On a besoin des étudiants, des chercheurs (….)», a-t-il déclaré dans un discours lors de l’événement « Tech for Planet » à la Station F. « La recherche fondamentale, la recherche appliquée, nous permettra de gagner cette bataille contre le réchauffement climatique », a-t-il ajouté.

« Une opportunité inattendue »

Parmi les 18 chercheurs déjà sélectionnés, Camille Parmesan, Alessandra Giannini et Nuria Teixido, respectivement Américaine, Italienne et Espagnole, travaillent toutes les trois aux Etats-Unis et vont donc pouvoir venir mener un projet en France.

« "Make our planet great again" est une opportunité inattendue », explique Alessandra Giannini. La scientifique italienne, actuellement en poste à l’université de Columbia à New York étudiera en France l’impact du changement climatique sur la saison des pluies en Afrique de l’Ouest. Pour Nuria Teixido, le programme initié par Emmanuel Macron prouve « que la science a un rôle important à jouer face au changement climatique ». L’Américaine Camille Parmesan a été en poste à l’Université de Montpellier II et a également étudié les papillons dans le Briançonnais.

Deuxième phase de sélection

Une deuxième phase de sélection interviendra au printemps 2018 dans un calendrier coordonné avec l’Allemagne, qui rejoint l’initiative et avec laquelle une animation scientifique conjointe sera mise en place.

A la veille d'un sommet consacré au financement de la lutte contre le réchauffement climatique, Emmanuel Macron s’est montré décidé à refuser le « fatalisme ». Il a appelé « entrepreneurs », « étudiants » ou encore « universités » à « tout faire pour que la France soit le pays leader » en matière de lutte contre le réchauffement climatique car « c’est notre vocation, et nous avons décidé de le faire ».

>> Suivez en direct le «One Planet summit»