Hérault: Après cinq semaines d'interdiction, les huîtres de Thau peuvent à nouveau être consommées

CONSOMMATION En revanche, l'interdiction reste en vigueur pour les moules et les palourdes...

Nicolas Bonzom

— 

Des huîtres du bassin de Thau (illustration).
Des huîtres du bassin de Thau (illustration). — DAMOURETTE/SIPA

Voilà près de cinq semaines que la récolte et la commercialisation des coquillages issus du bassin de Thau, dans l’Hérault, étaient interdites. Une véritable catastrophe économique pour les producteurs du coin, victimes d’une algue marine, l’Alexandrium.

>> A lire aussi : VIDÉO. Hérault : A trois semaines de Noël, les coquillages de Thau toujours interdits à la vente

Vendredi, la préfecture a donné son feu vert pour les huîtres. « Les derniers résultats des tests effectués dans le cadre du réseau de surveillance des phycotoxines dans les coquillages ont mis en évidence des résultats d’analyses satisfaisants au regard de la norme autorisée pour la récolte et la commercialisation des huîtres », note la préfecture.

Moules et palourdes interdites

En revanche, la récolte et la commercialisation des moules et des palourdes de Thau restent encore strictement interdites. « Cette mesure temporaire sera levée dès que les résultats des analyses seront satisfaisants », reprend la préfecture de l’Hérault.

>> A lire aussi : Charente-Maritime : Un ostréiculteur propose les premières huîtres aromatisées

Les dégâts économiques sont importants pour les producteurs, qui devront probablement se passer de la grande distribution pour les fêtes de fin d’année. Pour tenter de faire oublier ce passage à vide, le département de l'Hérault va déployer une campagne de communication sur la « perle de Thau », l'huître héraultaise.