Toulon: Des étudiants s’affrontent dans une compétition de ramassage de mégots

ENVIRONNEMENT Pas moins de 18.000 mégots ont été ramassés en près de deux heures…

Mathilde Ceilles

— 

Une membre de la brigade verte.
Une membre de la brigade verte. — Mathilde Ceilles / 20 Minutes

« Allez, on va faire les bancs, j’ai la motiv' ! ». Avec ses amies Maud et Laurine, Léa scrute minutieusement le sol, aux alentours de la cafétéria du campus toulonnais de La Garde.

Avançant lentement, les trois amies accroupies soulèvent les feuilles et fouillent le moindre recoin. Toutes trois ont intégré, le temps d’un après-midi, la brigade des mégots du campus, en ordre de bataille chaque jeudi après-midi pendant tout le mois de novembre.

>> A lire aussi : Moi(s) sans tabac: A Nantes, une asso veut éradiquer les mégots des trottoirs

Ce jeudi, ils sont une trentaine à s’être rassemblés pour participer à un match un peu spécial, à l’initiative de l’association étudiante Mouvement solidaire et durable. L’équipe qui a ramassé le plus de mégots gagnera en effet un tour de voile offert par une autre association étudiante, Univ’Air Voile.

Léa et Laurine en pleine opération nettoyage
Léa et Laurine en pleine opération nettoyage - Mathilde Ceilles / 20 Minutes

Des mégots à côté des poubelles

Pour optimiser le travail de chacun, les organisateurs de l’opération ont procédé à des repérages et délimité des zones à inspecter. Munie de gants et de sacs de poubelle, chaque équipe se voit attribuer une zone. « Après, ça t’obsède, t’en voit partout ! », plaisante Laurine. Il faut dire qu’il y a du travail : d’après les organisateurs de l’opération, 80 % des mégots de cigarette sur ce petit bout de campus sont jetés au sol, malgré la présence régulière de cendriers et autres poubelles.

« C’est dingue, on en retrouve à côté des poubelles et des cendriers, tout autour des bancs », se désole Laurine. « La semaine dernière, on est resté une demi-heure sur une petite surface de 5m², c'était un tapis de mégot ! », se souvient Maud.

Une source de pollution de l’eau

Mais la zone nettoyée la semaine passée par l’ensemble de la brigade est de nouveau couverte de cigarettes… Bien qu’il le regrette, le président de l’association Boris Kopec n’en perd pas sa volonté. « C’est un problème de civisme, les gens s’en foutent, mais cette collecte permet de sensibiliser sur l’impact des mégots. On nettoie le campus, mais on protège aussi l’environnement, car avec la mer à proximité, ces mégots finissent souvent dans l’eau. »

La semaine dernière, la brigade des mégots a ramassé 4,6 kg.
La semaine dernière, la brigade des mégots a ramassé 4,6 kg. - Mathilde Ceilles / 20 Minutes

En effet, avec ses 4.000 agents chimiques, un simple mégot peut rendre impropre à la consommation 500 litres d’eau. « On l’a expliqué à des fumeurs qu’on a croisés pendant le nettoyage la semaine dernière, ils ne s’en doutaient même pas, alors que ça peut être recyclé ! », précise Laurine.

>> A lire aussi : Paris: Hé la poubelle!!! 15.000 mégots ramassés en une heure sur le canal Saint-Martin

En effet, l’ensemble de ces mégots sera envoyé dans des structures spécialisées dans leur recyclage « Le filtre est composé de ouate de cellulose, une matière qu’on peut réutiliser pour faire par exemple des arrosoirs », explique Pierre Fougerolle de l’associationOcéan Native Project qui aide les étudiants dans leur démarche. En deux heures, la brigade du mégot a ramassé 5,990 kg de cigarettes, soit près de 18.000 mégots.