En Ariège, des peintures vieilles de 14.000 ans dévoilées au grand public

GROTTE La grotte de Niaux, en Ariège, ouvre une partie de sa cavité, interdite au grand public jusqu’à présent, et donne accès à des peintures et gravures vieilles de 14.000 ans…

Beatrice Colin

— 

Le bison aux cupules, seulement visite dans la partie interdite de la grotte de Niaux jusqu'à présent.

Le bison aux cupules, seulement visite dans la partie interdite de la grotte de Niaux jusqu'à présent. — Sites touristiques Ariège / E. Demoulin

  • Les peintures de la grotte de Niaux, en Ariège, datent du Paléolithique.
  • Cette visite inédite aura lieu uniquement une fois par mois pour des raisons de conservation et préservation.

Jusqu’à présent, seuls quelques initiés pouvaient les admirer. A partir de ce dimanche, des visiteurs lambdas, simples amoureux de la Préhistoire, vont pouvoir découvrir des œuvres artistiques peintes il y a près de 15.000 ans par nos ancêtres homo sapiens sur les parois de la grotte de Niaux, en Ariège.

Spécificités pyrénéennes

Après deux visites tests réalisées il y a quelques années, les gestionnaires de ce site préhistoriques ont décidé d’ouvrir une fois par mois les parties interdites à la visite. Elles se trouvent après le « salon noir », la partie située à plus de 700 mètres de l’entrée et accessible aux visiteurs dans le noir, guidés uniquement par les lumières des lampes torches.

Le bestiaire laissé par les magdaléniens au Paléolithique représente une centaine de figures, parmi lesquelles celles de cerfs ou de chevaux. Les galeries qui prolongent la visite au-delà mènent jusqu’au Lac Terminal, près de 1,5 kilomètre après l’entrée.

« Ce que l’on y voit vient compléter la spécificité pyrénéenne, il y a par exemple des gravures au sol qui n’existe que dans les Pyrénées. Elles ont été gravées avec du silex ou quelque chose de pointu », indique Cécile Sarrail des Sites Touristiques Ariège, l’agence de développement qui gère la grotte de Niaux.

Le bison aux cupules, seulement visible dans la partie interdite de la grotte de Niaux jusqu'à présent.
Le bison aux cupules, seulement visible dans la partie interdite de la grotte de Niaux jusqu'à présent. - Sites touristiques Ariège / E. Demoulin

Dans cette partie de la grotte, on trouve le « bison aux cupules », mais aussi une patte d’ours dessinée, un bouquetin, un saumon gravé sur le sol d’énigmatiques signes barbelés. Souvent on peut y voir des détails comme les poils.

Un chemin renversé, seulement visible dans la partie interdite de la grotte de Niaux jusqu'à présent.
Un chemin renversé, seulement visible dans la partie interdite de la grotte de Niaux jusqu'à présent. - Sites touristiques Ariège / E. Demoulin

Pour observer ces vestiges de l’art pariétal, il faut un peu donner de sa personne car la visite dure trois heures. Pas question de boire, manger ou d’avoir envie de faire une pause pipi. C’est pour cela que ces visites s’adressent uniquement aux plus de 12 ans.

Une visite mensuelle seulement

Et pas question non plus que cela devienne Disneyland. C’est pour cela qu’une seule visite est programmée chaque mois et permet à un groupe d’une dizaine de personnes d’y participer pour la somme de 35 euros. « On a vu ce qu’il s’est passé à Lascaux qui se trouve dans un état lamentable. On préfère être draconien et ne pas rentrer dans nos fonds parce qu’il y aura un demain et que l’on doit laisser à nos enfants ce patrimoine de nos ancêtres », plaide Cécile Sarrail.

Les deux premières dates en novembre et décembre affichent complet. Les prochaines sont programmées le 21 janvier, 18 février et 18 mars.