Côte d'Azur: Pour lutter contre les coups de mer, ils immergent des bambous

INTEMPERIES Cette expérimentation, dont nous vous parlions dès novembre, permettra de combattre la violence des vagues…

Mathilde Frénois

— 

Chaque année, le littoral azuréen est touché par cinq à sept coups de mer.

Chaque année, le littoral azuréen est touché par cinq à sept coups de mer. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

  • Le coût de la pose des bambous s’élève à 200.000 euros.
  • Les bambous créeront un récif artificiel souple capable de casser les vagues.

Comme le roseau, le bambou ne casse pas. Il plie et peut… empêcher les coups de mer. Pour éviter que les vagues ne viennent abîmer les infrastructures du bord de mer lors de tempêtes hivernales, le département des Alpes-Maritimes expérimente un nouveau système de herses en bambou. Ces tiges ont été immergées au large de Villeneuve-Loubet ce jeudi.

Le coût de la pose des bambous s’élève à 512.000 euros. « La route du bord de mer est coupée, en moyenne, entre cinq et sept fois par an », compte le président des Alpes-Maritimes Charles-Ange Ginésy.

« La mer avance de 10 cm »

Plus que les problèmes de circulation sur cet axe coincé entre les galets et la voie ferrée, c’est l’érosion qui inquiète les pouvoirs publics : « Sur ce terrain, la mer avance de 10 cm par décade, poursuit-il. Ça fait beaucoup, surtout que l’espace qui existe entre la plage et la route n’est pas infini. »

Pour lutter contre les submersions, plusieurs rangées de bambous ont été immergées à 100 m du rivage. Ils créeront un récif artificiel souple capable de casser les vagues. Ce projet, surnommé Rebamb, sera expérimenté au large de Villeneuve-Loubet. Il pourrait également trouver son application tout le long du littoral azuréen, et ailleurs dans le monde.