Nice: Son chien «mange comme une poule», il part en guerre contre les croquettes

ANIMAUX Gilles Vouillon lutte contre la malbouffe animale et l'opacité de la composition des croquettes pour chiens et chats... 

Mathilde Frénois

— 

Gilles Vouillon dénonce la malbouffe animale et décrypte la composition des croquettes pour chiens et chats.
Gilles Vouillon dénonce la malbouffe animale et décrypte la composition des croquettes pour chiens et chats. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • L’Azuréen examine les protéines, les matières grasses, les glucides, les cendres, les fibres, l’humidité…
  • Il conseille aux propriétaires d’animaux de lire les étiquettes ou de remplir les gamelles avec du fait maison.

Gilles Vouillon en est persuadé : sa chienne « mange comme une poule ». Non pas que Wanda, quinze ans, dévore sa gamelle à 18 heures. Mais quand elle fait passer sous ses dents des croquettes, elle avale des glucides, du maïs, du blé… Des aliments que ce Grassois estime inapproprié pour un carnivore tel que les chiens et les chats. Depuis début 2016, il anime une page Facebook aux 51.000 likes où il décrypte la petfood tout en dénonçant la malbouffe animale.

« Il y a deux ans, je me suis intéressé à mon alimentation. Et j’ai regardé ce que je donnais à ma chienne », se souvient Gilles Vouillon. Professeur de sport, il ressort ses barèmes et donne une note sur 20 à chaque produit. Dans un tableau comparatif, il liste dix critères : les protéines, les matières grasses, les glucides, les cendres, les fibres, l’humidité…

Comme un Bounty

« Il en ressort que 90 % des croquettes sont toxiques et inappropriées. Certaines marques atteignent 54 % de glucides, autant qu’un Bounty au chocolat et à la noix de coco », pointe-t-il. Selon lui, l’excès de glucide entraînerait l’obésité, le diabète et des maladies inflammatoires chez les bêtes à quatre pattes.

Pour apporter un « diagnostic croquette » et aide les propriétaires d’animaux à y voir plus clair dans les rayons et sur les étiquettes, Gilles Vouillon a ouvert un groupe Facebook Alertes Croquettes Toxiques. Mais le cinquantenaire a le projet de créer une association « qui pourra s’engager dans le militantisme pour amener la loi à évoluer » et « débuter une prise de conscience des gens ».

Des plats maison

En attendant, Gilles Vouillon conseille d’apprendre à lire les étiquettes avant de passer à la caisse. « Il faut proscrire les croquettes avec des céréales et avec plus de 20 % de glucides », insiste-t-il.

Et à Wanda, sa fidèle chienne, l’Azuréen concocte des plats maison « surtout sans riz et sans pâte ». Devant ses fourneaux, il est ainsi plus facile de tracer la nourriture animale.