VIDEO. Marseille: La jeune baleine égarée dans le Vieux-Port était sans doute malade

ANIMAUX Les spécialistes sont assez inquiets pour ce rorqual (une espèce de baleine), qui s'est égaré dans le Vieux-Port, la semaine dernière...

Jean Saint-Marc

— 

La baleine a été renvoyée au large par les pompiers.
La baleine a été renvoyée au large par les pompiers. — BMPM/SM D. Hilt
  • Le rorqual commun qui s'est perdu dans le Vieux-Port, la semaine dernière, est sans doute malade, selon plusieurs experts.
  • Il pourrait s'agir d'un jeune individu pas encore sevré, dont la mère est morte récemment.
  • C'est peut-être aussi un animal trop curieux, tout simplement...

L’image de cette baleine coincée dans le Vieux-Port de Marseille, la semaine dernière, a fait le tour d’Internet. Avec deux grandes catégories de commentaires :

  • Les rigolards (nous les premiers) qui gloussaient sur le thème de la sardine qui bouche le port
  • Les amoureux des animaux qui criaient à la mignonnitude.

En réalité, l’histoire n’est ni drôle, ni mignonne : selon plusieurs experts, il s’agit probablement d’un baleineau malade.

« Il y a sans doute un problème avec cet animal, note la cétologue Léa David, membre du Comité Scientifique de l’Accobams (Accord sur la conservation des cétacés de la Méditerranée) et de l’institut Ecoocéan. Les animaux qui s’échouent sont généralement des animaux mal en point, même quand on les renvoie, on les retrouve souvent échoués un peu plus tard. » « Ça peut être un petit rorqual qui a perdu sa mère et qui la cherche, s’il était encore allaité, on va bientôt le découvrir sur une plage », spécule, à son tour, l’océanologue Denis Ody, du WWF.

>> A lire aussi : Ile de Ré: Le cadavre d’une baleine de 20 mètres retrouvé sur la plage

Parasites, maladie ou « déconnade »

On trouve un peu plus d’optimisme auprès du vétérinaire Frank Dhermain, président du Gecem, le groupe d’étude des cétacés de Méditerranée : « On ne l’a pas encore trouvé échoué, donc j’ai envie de voir le verre à moitié plein. » Optimisme toutefois vite tempéré :

C’est vrai qu’il n’était pas dans un état de santé fabuleux, il est assez maigre, il est pas mal parasité… Sur une population, certains animaux sont en meilleur état que d’autres. Il faut dire aussi que les baleines sont très sujettes à la pollution en Méditerranée, comme c’est une mer fermée. Et les études sont très claires : plus les animaux sont intoxiqués, plus ils risquent de tomber malades.

Les rorquals (une espèce de baleine) sont en tout cas communs en Méditerranée, même s’il est difficile d’estimer leur nombre exact. Et si c’est anormal de les croiser entre les bateaux du Vieux-Port, c’est tout à fait naturel de les apercevoir près des côtes provençales : « Les deux rorquals qui se baladaient près de la digue du port autonome, début octobre, c’est relativement courant », résume l’océanologue Denis Ody.

« C’est lié à un changement d’alimentation à cette époque, précise Léa David. Ils mangent en temps normal de petites crevettes qui se trouvent plus au large… A cette saison, ils se rabattent sur des poissons, qui sont plus présents près des cotes. » Et comme les cétacés sont des bêtes très intelligentes, il n’est pas rare qu’elles soient curieuses et suivent un bateau, par exemple.

C’est d’ailleurs un motif d’espoir, même maigre, au sujet de notre baleineau coincé dans le Vieux-Port. Denis Ody : « L’option funeste, c’est donc qu’il est malade. L’option plus positive, c’est que c’est un jeune qui s’est égaré. C’est vrai qu’ils sont plus joueurs, plus déconneurs, plus curieux à cet âge que quand ils sont vieux ! »