Les forêts ont diminué de près de 300.000 km2 dans le monde en 2016, une année record

DEFORESTATION Un rapport de l’ONG Global Forest Watch s’alarme du recul des espaces forestiers mondiaux en 2016…

20 Minutes avec agence

— 

Feu de forêt au Portugal (illustration)
Feu de forêt au Portugal (illustration) — Mariam A. Montesinos/EFE/SIPA

2016 est une année dévastatrice pour les forêts. L’ONG Global Forest Watch (GFW) a indiqué mercredi 18 octobre que les surfaces boisées ont reculé de 297.000 km2, soit une perte en hausse de 51 % par rapport à 2015.

Une perte record

Il s’agit là d’un nouveau record selon les chiffres enregistrés par l’organisme depuis l’an 2000. Cette perte a notamment été causée par les nombreux feux de forêts qui ont eu lieu sur la planète, notamment au Portugal ou en Indonésie.

Parmi les régions les plus touchées, l’Amazonie brésilienne a perdu 3,7 millions d’hectares de forêts en 2016, soit près de trois fois plus qu’en 2015.

129 millions d’hectares disparus depuis 1990

Pour évaluer le recul des espaces forestiers mondiaux, l’organisme de surveillance des forêts a pris en compte les données de l’université du Maryland, aux Etats-Unis. Pour son calcul, GFW ne prend en compte que les pertes subies par la couverture forestière, sans toutefois inclure le reboisement.

>> A lire aussi : Amazonie: Des millions d'hectares de forêt sacrifiés pour l'exploitation minière

Un résultat différent de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) qui, à travers ses propres méthodes, estime que le taux net global de déforestation a ralenti de plus de 50 % au cours des 25 dernières années, rappelle France Info. La situation reste toutefois critique : les Nations unies rapportaient qu’en 2015, la planète avait perdu 129 millions d’hectares de forêts depuis 1990.