Montpellier: Six mois et demi de sécheresse historique et un épisode cévenol attendu cette semaine

METEO Depuis le 1er avril, il est tombé 118mm d’eau à Montpellier. Un record historique depuis les premières mesures. Mais un épisode cévenol est attendu pour le milieu de semaine...

Jerome Diesnis

— 

Le département de l'Hérault confronté à une sécheresse historique.
Le département de l'Hérault confronté à une sécheresse historique. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

En l’espace de six mois et demi, il est tombé 118 millimètres d’eau à Montpellier. C’est le total le plus bas jamais atteint depuis 72 ans et le début des mesures prises par la station météorologique de Montpellier aéroport. Le précédent record datait de 1952 (122mm). Depuis le 1er juillet, il n’est tombé que 22 mm de pluie.

>> A lire aussi : Non, la sécheresse n’annonce pas (forcément) de catastrophe cet automne

Pire encore, la première partie de l’automne est le plus sèche jamais enregistrée à Montpellier avec seulement 7 mm de pluie. Une sécheresse qui coïncide avec une douceur record : le thermomètre est monté à 30,4°C à Prades-le-Lez, dans la métropole, au début du mois…

De graves conséquences pour l’environnement et l’économie

Le déficit pluviométrique entraîne de graves conséquences pour l’environnement et l’économie. Notamment le secteur viticole, doublement touché par le gel du printemps, avec une production historiquement faible. La préfecture de l’Hérault a pris des mesures de limitations sur le canal du Midi pour garantir le maintien de la navigation : les prélèvements sont interdits de 11h à 18h.

>> A lire aussi : Gard : L'inquiétante sécheresse a touché les agriculteurs de plein fouet

Par ailleurs, les restrictions (niveau 1) sont maintenues sur les affluents de l’aval de l’Orb, sur l’amont de l’Hérault, la Lergue, le Lez et la Mosson. Des restrictions plus fortes (de niveau 2) concernent les affluents de l’amont de l’Orb, le bassin versant de l’Argent-double et le Vidourle.

Un épisode cévenol attendu dans la semaine

Mais la situation pourrait rapidement se dégrader. Les premières fortes précipitations sont attendues mardi, mais surtout mercredi et jeudi. Il pourrait s’agir du premier épisode de fortes pluies de type cévenol de l’année.