Antarctique: Des milliers de bébés manchots meurent à cause des changements climatiques

ENVIRONNEMENT Sur le continent blanc, seuls deux bébés manchots d’une colonie de manchots Adélie ont survécu après la dernière saison de reproduction…

20 Minutes avec agences

— 

Des bébés manchots en Antarctique.
Des bébés manchots en Antarctique. — Gunter Riehle/Solent/SIPA

Des chercheurs français du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) étudient depuis 2010 une colonie de 18.000 couples de manchots Adélie dans l’est de l’Antarctique.

Ils ont annoncé ce vendredi avoir découvert que seuls deux petits issus de la dernière saison de reproduction avaient survécu.

Une banquise trop étendue

L’étendue inhabituelle de la banquise a obligé les adultes à partir plus loin pour trouver de la nourriture et les bébés manchots sont morts de faim. Il y a quatre ans, aucun petit ne s’en était sorti. La pluie qui avait détrempé les petits dont le plumage n’était pas encore imperméable, alliée à une rapide baisse des températures, avait entraîné cette hécatombe.

Selon Yan Ropert-Coudert, chercheur à la station de recherches Dumont d’Urville, située à proximité de la colonie de manchots, la région a subi d’importants changements environnementaux après la rupture, en 2010, du glacier Mertz. Cette bande de glace de 80 km de long et 40 de large avançant sur la mer s’était en partie brisée, modifiant la configuration de la mer devant la colonie.

>> A lire aussi : Antarctique: Les variations de la banquise, un casse-tête pour la navigation

Le réchauffement climatique menace l’équilibre de la région

Les manchots se nourrissent principalement de krill, des minuscules crevettes qu’ils trouvaient en abondance dans les eaux antarctiques. Aujourd’hui, le réchauffement menace cet équilibre alimentaire.

La sinistre découverte des chercheurs français pourrait relancer le projet d’un grand sanctuaire marin dans la région. La réunion annuelle des 25 membres de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR.) s’ouvrira prochainement à Hobart, dans l’île australienne de Tasmanie.