Strasbourg: La nature des déchets radioactifs confirmés, ils vont être déplacés

ENVIRONNEMENT De nouveaux contrôles ont été menés ce vendredi, après la découverte il y a quelques jours de déchets radioactifs non signalés dans une entreprise du port de Strasbourg…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Des déchets radioactifs non signalés découverts dans une entreprise du port.
Strasbourg: Des déchets radioactifs non signalés découverts dans une entreprise du port. — Capture d'écran - Google Maps

On apprenait jeudi que desdéchets radioactifs, non signalés, avaient été découverts dans une entreprise du port de Strasbourg. Après une première visite mardi, faisant suite à un signalement, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) se sont à nouveau rendues sur le site ce vendredi.

Les services étaient accompagnés d’une équipe de la cellule mobile d’intervention radiologique des pompiers afin de confirmer les constats de terrain et de veiller à la mise en sécurité des déchets radioactifs et de la zone contaminée identifiés. A savoir : une partie de sol contaminée dans une zone située à l’arrière du site industriel, mais exploitée par l’entreprise. Et un peu plus loin, un tas de déchets légèrement radioactifs, placés sous une bâche étanche.

Aucun danger pour l’Homme et l’environnement

Les niveaux de radioactivité mesurés sont de l’ordre de 5 à 10 microsievert par heure au contact de la bâche et des points de contamination des sols, indique l’ASN. Ils sont inférieurs à 1 microsievert par heure à une distance d’un mètre, et rejoignent le bruit de fond naturel dès une distance de quelques mètres.

Le gendarme de la sûreté nucléaire souligne que ces niveaux ne présentent « aucun danger pour les salariés, le public ou l’environnement, « mais indiquent toutefois le caractère radioactif des objets considérés ».

Vers une aire de stockage appropriée et sécurisée

La nature des déchets découverts il y a quelques jours a été confirmée lors de l’inspection vendredi. Les inspecteurs ont par ailleurs constaté la présence d’autres déchets de petite taille, conditionnés, et dont le profil de radioactivité correspond aux éléments susceptibles d’être collectés avec d’autres ferrailles, tels que des paratonnerres ou des cadrans fluorescents. L’origine de ces déchets, issus d’une collecte large et de mélanges, n’est pas connue, précise encore l’ASN.

Tous vont être déplacés vers une aire de stockage appropriée et sécurisée, en l’attente de leur prise en charge par l’Andra, chargé de la gestion de l’ensemble des déchets radioactifs en France.

La zone contaminée à l’arrière du site a également été mise en sécurité.