Ecologie : Objectif « neutralité carbone » en 2050, la marotte de Nicolas Hulot d’après sa feuille de route

CLIMAT Il a fixé un objectif plus ambitieux que celui de la loi sur la transition énergétique de 2015…

L.Gam. avec AFP

— 

French Minister of Ecological and Inclusive Transition Nicolas Hulot arrives at the Hotel de Matignon in Paris, on June 1, 2017 AFP PHOTO / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
French Minister of Ecological and Inclusive Transition Nicolas Hulot arrives at the Hotel de Matignon in Paris, on June 1, 2017 AFP PHOTO / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT — AFP

Pour lutter contre le réchauffement climatique, Nicolas Hulot élève les objectifs de la France. D’après la feuille de route du ministre de la Transition écologique, que s’est procurée Le Monde, il vise « la neutralité carbone à l’horizon 2050 », soit un objectif plus ambitieux que celui fixé par la loi de transition énergétique, adoptée en 2015.

Cette loi a pour but de permettre à la France de remplir ses engagements contre le changement climatique : diminuer les gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et les diviser par 4 en 2050.

>> A lire aussi : Loi sur la transition énergétique: Ce qui va changer pour votre portefeuille

La neutralité carbone, quèsaco ?

Dans sa feuille de route, document remis à Matignon par chacun des ministres en vue de la déclaration de politique générale qu’Edouard Philippe a prévue le 4 juillet, Nicolas Hulot affiche un objectif de « neutralité carbone à l’horizon 2050 », écrit Le Monde. La « neutralité carbone » ne signifie pas que la France cesserait d’émettre du CO2 mais que ses émissions seraient compensées par différents moyens de lutte anti-carbone comme des nouvelles technologies, des plantations d’arbres, etc.

Le ministre de la Transition écologique a annoncé la semaine dernière sa volonté de présenter d’ici à l’automne une loi visant à empêcher tout nouveau permis d’exploration d’hydrocarbures en France, ce qui arrêterait de fait la recherche de gaz de schiste.