33 chantiers et 2 lois pour un Grenelle

ENVIRONNEMENT Où en est-on du Grenelle?

Pierre Koetschet

— 

Le Grenelle de l'environnement a terminé ses travaux vendredi matin, avec l'annonce par le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo
Le Grenelle de l'environnement a terminé ses travaux vendredi matin, avec l'annonce par le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo — Olivier Laban-Mattei AFP

Six semaines après la signature du Grenelle de l’environnement et moins d’une semaine après la fin du sommet de Bali, Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’aménagement durables a présenté mercredi un premier bilan des avancées effectuées. Revue de détail.

Est-on dans les temps?
Oui, selon Jean-Louis Borloo. «Après moins de deux mois, la mutation écologique décidée par le président de la République est amorcée.» Le Bonus-malus pour les voitures est en discussion au Parlement, et une loi sur les OGM a été présentée mercredi au Conseil des ministres.

Et maintenant?
Prochaine étape, qui a d’ailleurs déjà commencé: les comités opérationnels des 33 chantiers doivent se réunir rapidement et rendre leurs premières conclusions dans le courant du mois de janvier. La composition de ces groupes sera bientôt disponible sur Internet.

Pourquoi les associations ne sont-elles pas plus présentes dans ces comités opérationnels?
C’est la principale critique sur ces comités opérationnels. Les ONG considèrent qu’elles ne sont pas assez représentées. «Cette exclusion des mouvements de protection de l’environnement serait un immense retour en arrière et le Grenelle de l’environnement s’avérerait alors être un Trafalgar de l’environnement», s’insurge l’association Robins des bois. Mercredi, Jean-Louis Borloo s’est employé à déminer le terrain: «Dans ces comités opérationnels, il y a avant tout des opérateurs. Il ne s’agit pas de continuer à discuter, mais de voir comment appliquer concrètement les conclusions du Grenelle. On continue à travailler avec les ONG sur les amendements, et elles interviendront dans le débat parlementaire.»

A quand une loi?
Bientôt, assure Jean-Louis Borloo, qui annonce une loi «Grenelle 1» pour le 9 février, ou au plus tard, au retour des parlementaires, en mars. «On essaie d’être pragmatique et d’aller vite», explique Jean-Louis Borloo. «Dans cette loi Grenelle 1, on mettra tout ce qui est déjà prêt, comme l’autorité de régulation ferroviaire, l’écotaxe sur les poids lourds…» Les dossiers plus épineux seront inscrits dans une loi Grenelle 2, qui devrait être discutée à l’automne.