Fukushima: Des déchets nucléaires fondus sous le réacteur 2?

JAPON Si l’amas sombre détecté est bien l’uranium fondu recherché par les spécialistes de la catastrophe de mars 2011, sa récupération prendrait des années…

20 Minutes avec agence

— 

La centrale nucléaire de Fukushima, le 10 mars 2014
La centrale nucléaire de Fukushima, le 10 mars 2014 — Toru Hanai Pool

Tepco (Tokyo Electric Power) a fait savoir ce lundi qu'il avait repéré sous le réacteur 2 de la centrale atomique de Fukushima (Japon) une accumulation de matière noire qui pourrait être des barres particulièrement radioactives d'uranium fondu.

Un mas de combustible ?

Filmées lors d'une inspection menée par une caméra mobile, les images du potentiel amas de combustible vont devoir être analysées pour confirmer la nature de la matière.

L’opérateur de la centrale nucléaire endommagée essaie depuis des années de localiser cet uranium fondu, étape capitale dans le processus d'assainissement du site fortement touché en mars 2011 par un fort séisme et un tsunami. De la matière a déjà été repérée sous l'un des quatre réacteurs endommagés mais le combustible fondu rejeté par les trois autres turbines n'avait jusqu'ici pas été détecté.

Radiations contre robots

Si la découverte de lundi venait confirmer les premières observations, Tepco pourrait alors développer une stratégie pour récupérer les barres radioactives. Ces opérations ne pourraient de toute façon pas être menées avant plusieurs années.

>> A lire aussi : Fukushima: Le coût de la catastrophe devrait dépasser 170 milliards d’euros

Si les spécialistes ont développé des machines capables d'évoluer sous l'eau, de se faufiler dans les canalisations ou de contourner les obstacles, les systèmes électriques de ces engins sont immédiatement détruits pas les fortes radiations à l'approche des éléments contaminés. Ce qui rend les robots spécialement dédié au nettoyage de la centrale nucléaire de Fukushima inopérants.