Météo: Face à la vague de froid, les bons gestes pour éviter une pénurie d’électricité

CONSOMMATION Des petits gestes qui pourraient permettre d'économiser l'équivalent de plusieurs réacteurs nucléaires...

A.Ch.

— 

Illustration chauffage. Strasbourg le 01 12 2010.
Illustration chauffage. Strasbourg le 01 12 2010. — G. VARELA / 20 MINUTES

Avec des températures entre 6 et 8 degrés en dessous des normales saisonnières, la semaine s’annonce rude pour le réseau d’électricité français. Alors que chaque degré de moins entraîne une consommation d’électricité supplémentaire de 2.400 mégawatts, soit environ la production de deux réacteurs nucléaires, les Français sont appelés à la modération. Comment réduire sa consommation d’énergie sans grelotter ?

>> A lire aussi : C'est ce mardi que le grand froid arrive vraiment

Surveiller sa consommation grâce à une appli

RTE, le réseau de transport d’électricité, pourrait ainsi mettre en place une « alerte » encourageant les Français à réduire leur consommation d’électricité pendant les heures de pointe, soit entre 8h et 13h puis entre 18h et 20h. Ces alertes pourraient être envoyées via l’application Eco2mix, lancée par RTE, qui permet de suivre la consommation nationale en temps réel et d’alerter sur les pics de consommation. Dans ce cas, l’application rappelle quelques gestes simples qui pourraient au total permettre d’économiser entre 1.000 et 5.000 mégawatts.

Eliminer les consommations inutiles

Vous préférez laisser la télévision en veille toute la nuit ou ne pas avoir froid dans votre lit ? L’Ademe, qui a lancé en décembre une campagne d’information « Des gestes simples pour de vraies économies », rappelle que les appareils en veille (télévisions, ordinateurs, box Internet…) et les chargeurs de téléphone représentent une consommation passive d’électricité non négligeable : selon une étude AFP-Powermetrix publiée en 2013, les appareils en veille représentent une consommation de 2.300 mégawatts, soit deux réacteurs nucléaires, et 11 % de la facture électrique annuelle du consommateur.

Choisir le bon horaire

Certaines consommations d’électricité peuvent être décalées pour éviter de peser sur les périodes de pics : les lave-linge, lave-vaisselle et aspirateurs peuvent être allumés avant 17h ou après 20h pour éviter de peser sur les heures de pics de consommation. L’Ademe rappelle également qu’en période de forte consommation, il vaut mieux attendre que les appareils type lave-vaisselle et machine à laver soient pleins avant de les mettre en route afin d’éviter de faire tourner une machine à moitié vide.

Ne pas surchauffer sa maison

Environ un tiers des ménages français est équipé de chauffage électrique, ce qui représente jusqu’à 40 % de la consommation nationale en période de froid. L’Ademe rappelle qu’une température de 19°C dans les pièces où l’on est et de 17°C dans les pièces non occupées, par exemple les chambres durant la journée, suffisent. Si l’on est absent toute la journée, on peut baisser le chauffage, et bien entendu penser à le mettre au minimum si l’on part pour quelques jours de son logement.