Environnement: Tout ce qui va changer au 1er janvier 2017

PLANETE Fiscalité du diesel, sacs plastiques et vignettes auto…

Audrey Chauvet

— 

Une voiture diesel (image d'illustration).
Une voiture diesel (image d'illustration). — FRED TANNEAU / AFP

Pollution atmosphérique, sacs plastique et protection de la biodiversité : l’année 2017 s’ouvre avec quelques nouvelles mesures environnementales qui vont impacter le quotidien des Français. 

Fiscalité alourdie sur le diesel

Gros émetteur de particules fines, responsables des pics de pollution atmosphérique, le diesel va devenir plus cher à compter du 1er janvier 2017. Son prix va augmenter d’environ 4 centimes par litre. L’essence, elle, verra sa fiscalité allégée pour se « rapprocher » de celle du diesel, a expliqué la ministre de l’Environnement Ségolène Royal. « On ne peut pas à la fois dire que le diesel et les particules provoquent de très très graves problèmes de santé publique et en même temps continuer à donner un avantage au diesel, c'est fini cela, il faut passer à l'après-diesel », a justifié la ministre de l'Environnement. Les entreprises pourront, dans un délai de deux ans, déduire 80% de la TVA appliquée sur l'essence, comme c'est le cas actuellement pour le gazole.

>> A lire aussi : Affaire Volkswagen: Pourquoi le diesel pose problème

Aide au remplacement de vieux véhicules diesel

Dans la même optique, les Français qui voudront remplacer un véhicule diesel âgé de plus de 10 ans par une voiture électrique pourront bénéficier d’une aide 10.000 euros ou de 1.000 pour un scooter électrique à compter du 1er janvier.

La vignette Crit’air obligatoire dans certaines villes

La vignette Crit’air, entrée en vigueur le 1er janvier 2016, va devenir obligatoire à Paris à compter du 15 janvier 2017, et dans plusieurs villes victimes de pics de pollution comme Lyon et Grenoble. Cette vignette permet de distinguer les véhicules les moins polluants des autres et pourrait, à terme, devenir un critère pour les autorisations de circulation en période de pic de pollution atmosphérique, remplaçant ainsi l’arbitraire circulation alternée basée sur les numéros de plaques d’immatriculation. Les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler dans Paris entre 8h et 20h en semaine.

>> A lire aussi : Lyon: La vignette anti-pollution arrive, on vous explique comment ça marche

Sacs plastique : L’interdiction s’élargit

Les sacs en plastique non biodégradables ont déjà cédé la place aux caisses des magasins à des sacs en papier, carton, matériaux biosourcés ou réutilisables. Au 1er janvier 2017, ce sont tous les sacs distribués dans les magasins qui devront répondre à ces critères, aussi bien au rayon fruits et légumes qu’à la boucherie ou la charcuterie. Les emballages plastiques utilisés pour l’envoie de la presse et de la publicité sont également concernés.

>> A lire aussi : Les alternatives aux sacs plastique vont-elles nous emballer?

L’Agence française de la biodiversité voit le jour

Issue de la loi sur la biodiversité votée en 2016, la nouvelle Agence française de la biodiversité va être mise en place au 1er janvier 2017. Regroupant les quelque 1.200 agents de quatre organismes existants (l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, l’Atelier technique des espaces naturels, l’Agence des aires marines protégées et les Parcs nationaux), elle vise à mieux coordonner les services de l’Etat dans la protection de la faune et de la flore et la préservation des espaces naturels.

>> A lire aussi : L’astrophysicien Hubert Reeves nommé à la tête de la nouvelle Agence française de la biodiversité