Le mois dernier, troisième mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré sur Terre

TEMPERATURE L'année 2016 est ainsi en passe de battre un nouveau record annuel de chaleur, qui serait le troisième d'affilée.…

20 Minutes avec AFP

— 

L'année 2016 est en passe de battre un nouveau record annuel de chaleur, qui serait le troisième d'affilée.
L'année 2016 est en passe de battre un nouveau record annuel de chaleur, qui serait le troisième d'affilée. — NASA/SIPA

Le mois dernier a été le troisième mois d'octobre le plus chaud sur la planète depuis le début des relevés de températures en 1880 mais la période de janvier à octobre a été la plus chaude dans les annales. Selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) jeudi, septembre avait marqué la fin des records mensuels consécutifs de chaleur enregistrés pendant seize mois.

La température en octobre à la surface des terres et des océans a été 0,72 degrés Celsius au-dessus de la moyenne du 20e siècle, qui était de 13,9°C, précise la NOAA.

>> Lire aussi: L'ONU prévoit un record de température mondiale pour 2016

Tout proche du record de 2003

Octobre 2016 se classe ainsi à la troisième place, à 0,26°C du record pour ce mois, établi en 2003. La montée du mercure en 2016 a correspondu à une intensification du courant équatorial chaud du Pacifique El Niño, qui a commencé à se dissiper à la fin du printemps pour laisser la place récemment à la Nina, un courant froid.

Pour les dix premiers mois de 2016, la température à la surface des océans et des terres s'est située 0,97°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle (14,11°C) surpassant le précédent record de la même période en 2015 de 0,1°C, a précisé la NOAA dans son bulletin mensuel des températures sur le globe.

Un record de chaleur pour 2016

L'année 2016 est ainsi en passe de battre un nouveau record annuel de chaleur, qui serait le troisième d'affilée.

L'étendue moyenne des glaces de l'océan Arctique en octobre a été de 2,5 millions de kilomètres carré, soit une diminution de 28,5% par rapport à la moyenne de 1981-2010, selon le Centre National de la neige et de la glace. Il s'agit de la plus faible superficie des glaces arctiques depuis le début des relevés satellitaires en 1979.

>> Lire aussi: Août 2016 a battu un record de chaleur dans le monde

Dans l'Antarctique, l'étendue des glaces dans l'océan a été en octobre 4% plus réduite que la moyenne de 1981-2010 avec 7,51 millions de km². Octobre 2015 a ainsi enregistré la deuxième plus faible superficie de la banquise antarctique jamais mesurée pour ce mois.