Argentine: 100.000 castors vont être exterminés en Patagonie pour protéger la forêt

ANIMAUX L’opération annoncée lundi devrait durer plusieurs années…

20 Minutes avec agences

— 

Un castor construisant un barrage.
Un castor construisant un barrage. — Rue Leonard Lee/SUPERSTOCK/SIPA

100.000. C’est le nombre de castors qui devraient être abattus dans les prochaines années dans la région d’Ushuaïa, en Patagonie, selon un plan d’extermination décidé par l’Argentine et le Chili.

La raison ? Les rongeurs seraient en fait de redoutables prédateurs pour les arbres, capables de couper « un petit arbre en quelques heures et un arbre plus grand en quelques jours. On parle d’arbre vieux de 100 à 150 ans ».

Dix chasseurs-trappeurs pour éliminer les rongeurs

Ils abattent notamment des hêtres de Terre de feu, « provoquant des inondations car ils obstruent des rivières », précise Erio Curto, directeur des zones protégées de la province la plus australe de l’Argentine.

Concrètement, dix chasseurs-trappeurs entraînés pour opérer dans des conditions extrêmes ont été chargés de la mission dans la province de la Terre de feu, ont annoncé lundi les autorités argentines. Ils attireront les castors dans des pièges et les tueront d’un coup sur la tête.

>> A lire aussi : Mangez du castor, c'est pour le bien de la planète

Une reproduction incontrôlée de cette espèce introduite en 1946

L’initiative est soutenue par les Nations unies et des organisations de défense de l’environnement, précise le gouvernement provincial. L’espèce de castors aujourd’hui indésirable avait été introduite en Terre de feu en 1946.

Soit à l’époque une cinquantaine de rongeurs venus du Canada, pour alimenter les tanneries locales. Mais les castors se sont ensuite reproduits de manière incontrôlée. Actuellement, les autorités estiment qu’ils ont détruit 400 km² de forêt.