VIDEO. Une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Australie

SCIENCES Celui qui les paléontologues ont baptisé « Wade » relance le débat sur l’arrivée des dinosaures dans cette partie du monde…

20 Minutes avec agences

— 

Des paléontologues ont annoncé jeudi 20 octobre 2016 la découverte en Australie d'os fossilisés d'une espèce de dinosaure géant inconnue jusqu'à présent.
Des paléontologues ont annoncé jeudi 20 octobre 2016 la découverte en Australie d'os fossilisés d'une espèce de dinosaure géant inconnue jusqu'à présent. — IMAGE BY TRAVIS TISCHLER, AUSTRALIAN AGE OF DINOSAURS MUSEUM NATURAL HISTORY

Des os fossilisés appartenant à une espèce de dinosaure géant inconnue jusqu’à présent ont été découverts dans le Queensland (nord-est de l’Australie) par les équipes Stephen Poropat, paléontologue à l’université d’Uppsala, en Suède.

Les mastodontes au long cou ont rejoint la famille des sauropodes

Selon les experts, qui viennent de publier les résultats de leurs recherches dans la revue Scientific Reports, ces ossements appartiendrait à un dinosaure dont les ancêtres seraient venus d’Amérique du Sud en passant par l’Antarctique, il y a environ 105 millions d’années.

Baptisés Savannasaurus elliottorum, le mastodonte au long cou a ainsi rejoint la famille des sauropodes, cette classe de dinosaures qui abrite les plus grands animaux ayant jamais parcouru la surface de la Terre.

Celui qui a été surnommé Wade par les paléontologues a été découvert avec d’autres restes appartenant à celle que l’on appelle désormais Matilda (Diamantinasaurus matildae, un sauropode connu cette fois). Les deux spécimens étaient herbivores et mesuraient au moins 14 mètres de long. Reste que la découverte de Wade, qui ne semble avoir existé qu’en Australie, devrait relancer le débat sur l’origine et la date de l’arrivée des dinosaures dans cette partie du monde.

« Nous suggérons que nos sauropodes descendent d’ancêtres sud-américains »

En effet, si experts estiment qu’ils y sont arrivés largement avant le Crétacé (période commencée il y a 145 millions d’années, et achevée il y a 66 millions d’années avec l’impact d’une météorite géante), Wade ouvre la voie à un autre scénario.

« Nous suggérons que nos sauropodes descendent d’ancêtres sud-américains », qui auraient emprunté une langue de terre vers l’Antarctique, longé ce continent, puis traversé une autre langue de terre vers l’Australie, suggère dans son étude Stephen Poropat.

>> A lire aussi : La longue absence des dinosaures aux tropiques due à un climat chaud et sec

Plus de dix ans de travaux auront été nécessaires pour nettoyer les os

Et si pendant la plus grande partie du Crétacé, l’Antarctique était trop froide pour permettre à ces gros herbivores de survivre à un tel voyage, une période de réchauffement datant d’environ 105 millions d’années, aurait, selon l’expert, pu rendre possible ce passage par le sud.

Wade et Matilda, dont les premiers fragments ont été découverts en 2005, vont être exposés au musée australien de l’âge des dinosaures. Ceci alors que plus de dix ans de travaux auront été nécessaires pour nettoyer les os des incrustations de roche sédimentaire et reconstituer les squelettes.