Climat: Le Parlement européen approuve l'accord de Paris, ouvrant la voie à son entrée en vigueur

CLIMAT C'est un grand pas vers l'entrée en vigueur du texte contre le réchauffement climatique... 

C. A. avec AFP

— 

Le parlement européen à Bruxelles
Le parlement européen à Bruxelles — BARON ALAIN/SIPA

Près d’un an après la COP21, le Parlement européen a approuvé ce mardi à une large majorité l’accord de Paris contre le réchauffement climatique, ouvrant la voie à son entrée en vigueur.

Pour se faire, le texte nécessite la ratification d’au moins 55 pays représentant 55 % des émissions.

Fin décembre, ils étaient 175 à avoir signé le texte, un nombre record. Mais ce n’était alors qu’une première étape. Où en est-on aujourd’hui ?

Les plus gros pollueurs ont ratifié l’accord 

Au moment de la signature de l’accord de Paris, 15 des 175 pays signataires, pour la plupart des petits Etats insulaires, avaient d’ores et déjà ratifié ce texte qui vise à ralentir le réchauffement de la planète.

Début septembre, la Chine et les Etats-Unis, les deux plus gros pollueurs au monde, ont annoncé leur ratification de l’accord de Paris sur le climat. Ces deux déclarations avaient dans un premier temps accéléré grandement le processus vers son entrée en vigueur.

>> A lire aussi : A quoi sert la signature à l’ONU de l’Accord de Paris?

A la fin du mois de septembre, les membres de l’UE, qui représentent 12 % des émissions, s’étaient réunis à Bruxelles pour ratifier l’accord. Les 28 vont donc pouvoir notifier leur ratification à l’Onu dans les prochains jours, en même temps que les pays européens qui auront finalisé d’ici là leurs ratifications nationales.

« Mener le monde vers un meilleur futur »

« Vous avez maintenant une opportunité de faire l’histoire en aidant à mener le monde vers un meilleur futur », a exhorté le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dans un discours prononcé devant les eurodéputés réunis à Strasbourg, juste avant le vote.

Ce dimanche, c’est l’Inde, troisième plus gros émetteur de carbone mondial (soit un peu plus de 4 % des émissions de gaz à effet de serre), qui s’est à son tour engagée.

Avec l’Inde, ce sont désormais 62 pays représentant près de 52 % des émissions de gaz à effet de serre qui ont ratifié l’accord. Son entrée en vigueur est désormais à portée de main.