Baleines à bosse: Neuf des 14 populations retirées de la liste des espèces en danger

BIODIVERSITÉ Quatre populations restent considérées en danger de disparition et une a été reclassée dans la liste des animaux menacés.…

20 Minutes avec agences

— 

Une baleine à bosse nage à la surface de l'Océan Pacifique, dans le parc naturel d'Uramba Bahia Malaga en Colombie, le 20 septembre 2015
Une baleine à bosse nage à la surface de l'Océan Pacifique, dans le parc naturel d'Uramba Bahia Malaga en Colombie, le 20 septembre 2015 — MIGUEL MEDINA AFP

Les États-Unis ont retiré la majorité des populations de baleines à bosse de la liste des espèces en danger. En effet, selon la législation américaine, le statut d’animaux en danger ne se justifie plus pour neuf des 14 populations de ces cétacés (Megaptera novaeangliae) existant dans le monde, a annoncé mardi la NOAA, l’agence américaine océanique et atmosphérique.

« Cette décision marque un véritable succès écologique », a souligné Eileen Sobeck, administratrice adjointe du service de la pêche de la NOAA. Néanmoins, quatre populations restent considérées en danger de disparition et une a été reclassée dans la liste des animaux menacés.

>> A lire aussi : Apparition exceptionnelle d'une baleine à bosse blanche au large des côtes australiennes

Des animaux placés sous protection aux Etats-Unis

La chasse commerciale aux cétacés avait fortement réduit le nombre des baleines à bosse, faisant tomber leurs populations à des niveaux historiquement bas dans les années 1960. Cela a conduit les Etats-Unis à placer ces animaux sous la protection de leur loi sur les espèces en danger d’extinction en 1970.

Le moratoire sur la chasse imposé depuis 1982 par la Commission baleinière internationale a aussi joué un rôle majeur dans le rebond des populations de ces baleines, qui pèsent en moyenne 25 tonnes et mesurent de 13 à 14 mètres de longueur.

>> A lire aussi : VIDEO. Une baleine surgit hors de l’eau devant des touristes

Les bateaux ont des distances minimales à respecter

Les autorités américaines ont également annoncé, ce mardi, des mesures réglementaires destinées à accroître la protection de deux populations de baleines à bosse toujours considérées en danger, qui évoluent en permanence dans les eaux américaines à Hawaï et en Alaska. Elles portent notamment sur les distances minimales à respecter par les bateaux croisant à proximité de ces cétacés.

La totalité de ces baleines restent protégées dans les eaux américaines et en haute mer par la loi sur la protection des mammifères marins, quel que soit leur statut au regard de la loi sur la préservation des animaux en danger d’extinction.