VIDEO. Etats-Unis: La plus grande réserve marine du monde créée à Hawaï

OCEANS Papahanaumokuakea Marine National Monument couvre 1,51 million de km2 sur une large portion du Pacifique, soit près de trois fois la superficie de la France métropolitaine...

20 Minutes avec agences

— 

Candidature originale: le monument marin national Papahanaumokuakea de Hawaï. Ce site protégé abrite plus de 7.000 espèces animales, au Nord-Ouest des îles hawaïennes. 
Le nom du site est un mot hawaïen issu du nom de Papahanaumoku, la terre mère, et de Wakea, image du père et du ciel. Les deux personnages sont vénérés par les Hawaïens: selon la mythologie locale, leur union aurait donné naissance à l’archipel d’Hawaï.
Candidature originale: le monument marin national Papahanaumokuakea de Hawaï. Ce site protégé abrite plus de 7.000 espèces animales, au Nord-Ouest des îles hawaïennes. Le nom du site est un mot hawaïen issu du nom de Papahanaumoku, la terre mère, et de Wakea, image du père et du ciel. Les deux personnages sont vénérés par les Hawaïens: selon la mythologie locale, leur union aurait donné naissance à l’archipel d’Hawaï. — REUTERS/Hugh Gentry

La plus grande réserve naturelle marine du monde a été créée à Hawaï. C’est même le président américain Barack Obama, natif de l’archipel, qui a annoncé, ce vendredi, la création de cette aire protégée géante désormais interdite de pêche commerciale.

Quelque 7.000 espèces marines

Barack Obama, qui doit se déplacer ce mercredi à Hawaï, a en fait plus que quadruplé une réserve déjà existante, fondée il y a dix ans par George W. Bush. Connu sous le nom de Papahanaumokuakea, ce groupe linéaire et isolé de petites îles et atolls à faible altitude avait rejoint en 2010 la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, selon qui il s’agit « aussi d’une zone d’habitats pélagiques et d’eaux profondes avec des caractéristiques remarquables telles que des monts sous-marins et des bancs submergés, de vastes récifs coralliens et des lagons ».

 

Désormais appelée Papahanaumokuakea Marine National Monument, la réserve abrite quelque 7.000 espèces marines, parmi lesquelles les baleines bleues, les albatros à queue courte, les tortues ou les phoques moines endémiques de Hawaï. Elle couvre 1,51 million de km2 sur une large portion du Pacifique, soit la taille de la Mongolie ou près de trois fois la superficie de la France métropolitaine. On y trouve notamment du corail noir, qui peut vivre plus de 4.500 ans, record absolu pour une espèce marine.

En se rendant jeudi sur l’atoll de Midway, dans la réserve de Papahanaumokuakea, Barack Obama devrait répéter l’urgence d’agir pour le climat, alors que son ambitieux programme de lutte contre le réchauffement a été suspendu par la Cour suprême.

1,3 million de kilomètres carrés protégés en Nouvelle-Calédonie

L’ONG Pew s’est félicitée de la décision, en rappelant que Papahanaumokuakea avait « inspiré un mouvement international de protection de larges aires océaniques ». De fait, des dizaines de pays ont pris des mesures en ce sens ces dernières années.

La Nouvelle-Zélande a, par exemple, annoncé fin septembre 2015 son intention de créer dans le sud du Pacifique un gigantesque sanctuaire marin d’une superficie de 620.000 km2 aux îles Kermadec. La Nouvelle-Calédonie a, de son côté, créé une aire marine protégée (AMP) de 1,3 million de kilomètres carrés, la plus vaste de France et l’une des plus importantes au monde.