Les orangs-outans pourraient disparaître d’ici 10 ans

ANIMAUX En cause, la monoculture intensive d’huile de palme en Malaisie qui entraîne une perte de la biodiversité vitale à l'espèce...

20 Minutes avec agence

— 

Orang?outan de Bornéo femelle adulte
Orang?outan de Bornéo femelle adulte — MNHN ? François?Gilles Grandin

Développement de l’activité humaine, destruction des forêts indonésiennes et malaisiennes au profit de la culture de l’huile de palme… L’orang-outan de Bornéo (Malaisie) souffre et pourrait totalement disparaître de la surface de la planète d’ici dix ans.

« Nous sommes en train de perdre la bataille »

C’est en tout cas ce qu’estime l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et la fondation International Animal Rescue (IAR) qui, ensemble, tirent la sonnette d’alarme. Déjà placé sur la liste rouge des espèces en danger par l’UICN, l’orang-outan de Bornéo suivrait donc de près son cousin de Sumatra (Indonésie) au classement des espèces en voie de disparition totale.

« En seulement 25 ans, plus d’un quart de la forêt indonésienne [soit la taille de l’Allemagne] a été détruit, si la destruction de la forêt humide se poursuit, alors il n’y a aucun espoir pour que l’orang-outan survive à l’état sauvage », assure à The Independent Alan Knight, le président d’IAR, avant de préciser que « nous sommes en train de perdre la bataille ».

Interdire la monoculture intensive d’huile de palme

Pas faux puisque selon UICN, la population d’orangs-outans de Bornéo a diminué de plus de 60 % entre 1950 et 2010 et devrait de nouveau chuter de 22 % d’ici 2025. Seule solution pour mettre un terme à ces tristes chiffres, l’interdire la monoculture intensive d’huile de palme qui entraîne la perte de 820 variétés d’arbres, mais aussi une réduction de 80 % à 90 % du nombre des espèces d’oiseaux, de mammifères et de papillons.

 

>> A lire aussi : Indonésie: Des orangs-outans de Bornéo meurent brûlés vifs

Un bouleversement de la biodiversité qui s’avère mortelle pour les orangs-outans, plus gros mammifères arboricoles qui peuvent difficilement subsister en dehors d’une étendue boisée diversifiée.