Deux lamantins réintroduits en Guadeloupe pour repeupler leur espèce

BIODIVERSITÉ Ce mammifère avait disparu de la région depuis le début du 20e siècle…

20 Minutes avec agences

— 

Portrait d'un lamantin
Portrait d'un lamantin — SIPA

Kai et Junior, deux lamantins de 5 et 6 ans, ont été mis à l’eau mardi au petit matin dans un bassin spécialement aménagé sur le site de Blachon, au Lamentin, en Guadeloupe.

Cette opération a été réalisée dans le cadre d’un plan de réintroduction en milieu artificiel de ces mammifères, disparus de la région depuis le début du 20e siècle. Les deux jeunes mâles reproducteurs étaient arrivés dans la nuit de lundi à mardi, après 40 heures de vol depuis Singapour. « Les premiers signes sont positifs » a déclaré Ferdy Louisy, président du parc national de la Guadeloupe, précisant que les animaux « respirent et plongent bien ».

15 lamantins réintroduits d’ici 5 ans

« Je suis soulagé parce que c’est un dossier que je suis depuis 10 ans et auquel j’ai accordé une grande priorité » a confié Ferdy Louisy. Kai et Junior, tous deux issus de dons du zoo de Singapour, devraient d’ailleurs être rejoints par de nouveaux spécimens « dans les prochains mois ». Des discussions sont en effet en cours avec le Mexique et le Guyana notamment.

A terme, le plan de réintroduction prévoit l’arrivée de 15 lamantins « d’ici 5 ans ». L’objectif étant d’assurer une descendance à ce mammifère plus gros que le phoque, considéré comme « vulnérable » par la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).