Pêche: 31,4% des stocks de poissons dans le monde sont surexploités

ENVIRONNEMENT Pour la première fois, la consommation mondiale de poissons a dépassé 20 kilos par an et par habitant...

20 Minutes avec agences

— 

La pêche illégale au thon dans le Pacifique représente jusqu'à 664 millions d'euros par an, selon une étude publiée le 15 mars 2016 par l'Agence du forum de pêches
La pêche illégale au thon dans le Pacifique représente jusqu'à 664 millions d'euros par an, selon une étude publiée le 15 mars 2016 par l'Agence du forum de pêches — GIFF JOHNSON AFP

Les poissons sont de moins en moins nombreux dans les océans. Pire, 31,4 % des stocks de poissons dans le monde seraient même surexploités, assurela FAO dans son dernier rapport.

Selon cette Organisation des Nations unis pour l’alimentation et l’agriculture, la Méditerranée serait même proche de l’implosion, puisque 96 % des stocks y sont surexploités. Conséquences : péchés en trop grand nombre, les poissons n’auraient pas le temps de se reproduire suffisamment et les stocks seraient en très forte diminution.

>> A lire aussi : La pêche en eaux profondes à plus de 800 mètres bannie des eaux européennes

Pêche industrielle et populations locales

En 40 ans, le phénomène aurait triplé, assure la FAO qui fustige la pêche industrielle, qui pille les océans, met en difficulté la pêche artisanale, et donc les populations locales. « Les pressions exercées par l’industrie de la pêche sur les océans constituent une menace pour la sécurité alimentaire des populations des pays en développement et également pour la santé des océans. Pour parvenir à une politique de pêche équitable et durable, un changement radical de la réglementation est nécessaire », explique Isabelle Autissier, présidente de WWF France.

934 millions de tonnes de poissons pêchées chaque année

Reste que la surpêche ne ralentit pas et a même augmenté de 15 % ces quatre dernières années (+7,7 millions de tonnes par an). Et alors que, pour la première fois, la consommation mondiale de poissons a dépassé 20 kilos par an et par habitant, aujourd’hui, la capture annuelle représente 934 millions de tonnes de poissons chaque année.

En conclusion de son rapport, la FAO assure qu’actuellement 4,6 millions de navires de pêche sillonnent chaque jour les mers du globe, plus particulièrement celles d’Asie et d’Afrique.