VIDEO. Colombie: Une mygale aux poils urticants découverte

SCIENCES Les poils de la « Kankuamo marquezi » possèdent une pointe qui permet de pénétrer la peau et de causer des irritations...

20 Minutes avec agence

— 

La « Kankuamo marquezi », une nouvelle espèce de mygale, a été découverte en juin 2016, en Colombie.
La « Kankuamo marquezi », une nouvelle espèce de mygale, a été découverte en juin 2016, en Colombie. — YouTube

Ca ne va pas plaire aux arachnophobes. La « Kankuamo marquezi », une nouvelle espèce de mygale, a été découverte par les équipes du biologiste Carlos Perafán dans la montagne de Santa Marta, au nord de la Colombie.

Poils, proies et irritations

Dans un article publié par le journal en ligne ZooKeys, les experts expliquent avoir baptisé cette nouvelle mygale « Kankuamo marquezi » en hommage à l’écrivain et prix Nobel Gabriel Garcia Marquez qui vivait en Colombie et aux indigènes peuplant cette région montagneuse.

La « Kankuamo marquezi » a pour particularité d’enfoncer ses poils urticants dans la chair de ses proies. « Ces poils servent souvent de défense. Mais ceux-là sont différents de ce qu’on trouve habituellement sur le corps des mygales. Ils ont une pointe qui permet de pénétrer la peau et de causer des irritations », a précisé le biologiste Carlos Perafán au New York Times.

Un mâle avec des « bulbes » au bout des pattes avant

Autrement dit, la mygale colombienne se libère de ses « défenses poilues » au contact de son ennemi, alors que les autres espèces les projettent directement sur leurs cibles.

La « Kankuamo marquezi » fait la joie des experts ès huit pattes, d’autant que, dans cette région reculée de Colombie, ces derniers ont également découvert une jolie originalité chez son mâle. Ce dernier, qui n’a pas de pénis, revêt des sortes de petites ampoules au bout de ses pattes avant. Ces « bulbes » lui permettraient de transférer sa semence vers la femelle.