VIDEO. Un concert féérique au milieu de la banquise pour sauver l'Arctique

MUSIQUE Le pianiste Ludovico Einaudi, entendu dans « Intouchables », a composé et interprété un morceau pour aider l’action de Greenpeace dans l’Arctique…

20 Minutes avec agence

— 

Le pianiste italien Ludovico Einaudi a interprété le 16 juin 2016 ses morceaux sur une scène flottant dans le glacier de Wahlenbergbreen sur l'archipel de Svalbard en Norvège. Le musicien tenait à s'associer à Greenpeace qui oeuvre pour la protection de l'Arctique
Le pianiste italien Ludovico Einaudi a interprété le 16 juin 2016 ses morceaux sur une scène flottant dans le glacier de Wahlenbergbreen sur l'archipel de Svalbard en Norvège. Le musicien tenait à s'associer à Greenpeace qui oeuvre pour la protection de l'Arctique — Pedro Armestre/AP/SIPA

Le pianiste italien Ludovico Einaudi a interprété jeudi un morceau original sur une scène flottant dans le glacier de Wahlenbergbreen, sur l’archipel du Svalbard (Norvège). Le musicien, dont certaines compositions ont été reprises dans le film Intouchables, ou Black Swan tenait ainsi à s’associer à l’ONG de protection de l’environnement Greenpeace, qui œuvre notamment pour la protection de l’Arctique.

Un morceau composé pour l’occasion

Une vidéo d’un extrait de ce mini-concert original mise en ligne sur YouTube par Greenpeace montre l’artiste jouer Elégie pour l’Arctique, un morceau que l’Italien a composé spécialement pour l’occasion.

Assis à son piano, comme posé sur un bloc de glace détaché de la banquise, Ludovico Einaudi est chaudement vêtu et porte un gilet de sauvetage.

Des images aériennes

Créée pour mettre en avant l’opération de Greenpeace « Save the Arctic », la vidéo propose des images incroyables, dont certaines aériennes, où l’on voit et entend le pianiste s’exprimer à travers son art au milieu de bruits d’eau et de glace se décrochant des icebergs.

Le clip de plus de trois minutes se termine par un message évoquant l’importance pour le futur de l’Arctique d’une réunion de la Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique (OSPAR), organisée en Espagne cette semaine.

>> A lire aussi : La banquise Arctique aura-t-elle totalement disparu dans un an?