Un requin croque le talon d'un kitesurfeur en Nouvelle-Calédonie

PLANETE C'est la quatrième attaque depuis janvier...

20 Minutes avec AFP
— 
Une femme a été tuée le 9 avril 2016 par un requin-tigre, près de Bourail, sur la côte sud-ouest de la Nouvelle-Calédonie
Une femme a été tuée le 9 avril 2016 par un requin-tigre, près de Bourail, sur la côte sud-ouest de la Nouvelle-Calédonie — STEFAN SAUER DPA

Il a eu la peur de sa vie. Un kitesurfeur a eu le talon en partie arraché par un requin en Nouvelle-Calédonie, où une attaque mortelle a eu lieu début avril, ont rapporté vendredi les médias locaux.

Le sportif, ostéopathe de profession, naviguait au large de la côte Blanche à Nouméa jeudi en milieu d'après-midi, quand un requin a fondu dans sa direction.

«C'est au moment où je faisais un jibe (demi-tour) que le requin m'a attaqué par derrière. J'ai été violemment percuté», a raconté la victime, Pierre de Rotalier, aux journal Les Nouvelles-Calédoniennes.

Un mort le 9 avril

L'animal a mordu la planche et a arraché une partie du talon de cet homme qui a confié «avoir cru qu'il allait mourir», quand «il a vu cette énorme masse avec un aileron foncer sur lui». Le kitesurfeur a nagé vers la plage avant d'être récupéré par un bateau et ramené sur le rivage où les secours ont été dépêchés.

En février dernier, sur ce même plan d'eau, très fréquenté par les amateurs de glisse, un kitesurfeur avait déjà été sévèrement mordu à la cuisse par un requin.

A 160 kilomètres au nord de Nouméa, à Poé, une sexagénaire a par ailleurs été tuée le 9 avril par un requin tigre à quelques dizaines de mètres du bord. La baignade et les activités nautiques sont toujours interdites sur cette plage familiale, des requins de grande taille étant régulièrement observés lors de survols du lagon.