Février 2016 a été le mois de février le plus chaud jamais enregistré

METEO Ces derniers records de chaleur illustrent la poursuite de l’accélération du réchauffement planétaire…

20 Minutes avec AFP

— 

Il a fait jusqu'à 20 degrés à Lyon, le 21 février 2016. Soit un record de chaleur à cette époque.
Il a fait jusqu'à 20 degrés à Lyon, le 21 février 2016. Soit un record de chaleur à cette époque. — Capture d'écran Twitter

Le mois de février dernier a été le second mois de l’année le plus chaud dans le monde jamais enregistré depuis le début des relevés de température en 1880.

« La température moyenne à la surface des terres et des océans a atteint 12,1 degrés Celsius, la plus élevée pour un mois de février depuis 1880, dépassant de 1,2°C la moyenne du XXe siècle », a annoncé ce jeudi l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

>> A lire aussi : Cet hiver a battu des records de chaleur en France depuis 1900

Juillet 2015 reste champion toutes catégories

Cet écart de 1,2°C fait que le mois dernier a été la plus forte anomalie de température par rapport à la moyenne des mois de février depuis 1880. Les météorologues notent qu’il s’agit même de la plus importante anomalie par rapport à la moyenne des 1.646 mois mesurés depuis 1880, dépassant la variation record de 0,9°C de décembre 2015.

Juillet 2015 conserve son record absolu du mois le plus chaud jamais enregistré sur la planète, avec une température moyenne de 15,8°C.

>> A lire aussi : Il a fait aussi chaud en juillet 2015 que pendant la canicule d'août 2003

Des records sur plusieurs mois consécutifs

La NOAA a également précisé que février 2016 a été « le dixième mois consécutif durant lequel la température du globe bat un nouveau record ».

Ces derniers records de chaleur illustrent la poursuite de l’accélération du réchauffement planétaire. Le mercure a ainsi battu, et de loin, un nouveau record pour l’année 2015, surpassant celui de 2014, un phénomène que la plupart des climatologues attribuent à l’accumulation dans l’atmosphère des gaz à effet de serre provenant de la combustion du pétrole et du charbon.

L’étendue des glaces inhabituellement réduite

Depuis 1997, première année depuis 1880 à avoir connu une montée record du thermomètre sur la planète, 16 des 18 années qui ont suivi ont été plus chaudes, selon la NOAA.

Les dirigeants du monde sont tombés d’accord en décembre lors de la Conférence de l’ONU sur le climat (COP21) à Paris pour prendre des mesures visant à contenir à 2°C l’augmentation des températures par rapport à l’ère pré-industrielle.

La NOAA a également indiqué jeudi que l’étendue des glaces dans l’océan Arctique était inhabituellement réduite avec une superficie moyenne 1,16 million de kilomètres carrés, soit 7,54 % en dessous de la moyenne de 1981 à 2010.