Feux de forêt en Indonésie: Trois entreprises sanctionnées et des centaines d'autres dans le collimateur du gouvernement

PLANETE Le gouvernement indonésien pourrait interdire d’activité plus de 50 sociétés…

A.Ch.

— 

Des habitants luttent les incendies de forêts, le 27 octobre 2015 dans les environs de Palangkaraya, en Indonésie
Des habitants luttent les incendies de forêts, le 27 octobre 2015 dans les environs de Palangkaraya, en Indonésie — BAY ISMOYO AFP

Brûler pour planter des palmiers à huile : l’Indonésie est ravagée depuis plusieurs mois par d’immenses feux de forêt volontaires visant à faire de la place pour cette culture lucrative. Le gouvernement indonésien a annoncé ce mardi que trois entreprises indonésiennes impliquées dans ces incendies ont été sanctionnées et que 56 autres pourraient également être interdites d'activité.

>> A lire aussi: Des orangs-outans fuyant les feux de forêts attaqués par des villageois

Le ministère de l'Environnement et des Forêts a ainsi annulé les licences d'exploitation de trois entreprises et a ordonné le gel des activités de 14 sociétés qui risquent une interdiction d'exercer. Au total, ce sont 300 sociétés qui sont visées par des enquêtes et des dizaines d'entre elles ont déjà reçu des avertissements. Plusieurs dizaines d’employés ou de personnes suspectes ont été interpellées.

>> A lire aussi: Des pâtes à tartiner sans huile de palme au banc d'essai

Infections respiratoires et gaz à effet de serre

« Nous avons besoin d'une législation plus sévère pour éviter la répétition de cette catastrophe, cela fait 18 ans que ça dure mais personne n'en a tiré les leçons », a déclaré un responsable du ministère de l’Environnement, Kemal Amas. Ces mesures sans précédent de la part du gouvernement indonésien font suite à la disparition de près de 2,6 millions d'hectares de forêts tropicales entre juin à octobre 2015. La fumée dégagée par ces incendies gigantesques avait provoqué des fermetures d’écoles et d’aéroports, et des infections respiratoires pour la population.

>> A lire aussi: Quand la culture de l'huile de palme provoque d'énormes fumées nocives

Sans oublier des émissions de gaz à effet de serre colossales : selon l'ONG World Resources Institute (WRI), les émissions de gaz à effet de serre rejetés provenant de ces incendies ont dépassé certains jours celles de l'ensemble de l'activité économique des Etats-Unis. La Banque mondiale a chiffré les dégâts de ces incendies à environ 14 milliards d'euros, soit l'équivalent de 1,9% du PIB de l'Indonésie attendu en 2015.

>> A lire aussi: Que reproche-t-on à l'huile de palme?