Roundup: Le risque cancérigène du glyphosate jugé «improbable» par l'Europe

HERBICIDE L'Autorité européenne de sécurité des aliments doit décider de garder ou non le glyphosate sur la liste de l'UE des substances actives autorisées...

20 Minutes avec AFP
— 
Une bouteille de Roundup. AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN
Une bouteille de Roundup. AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN — AFP

L’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) estime que le risque cancérigène du glyphosate, élément chimique largement utilisé dans les désherbants, dont le Roundup de Monsanto, est « improbable », dans un rapport publié jeudi.

Le rapport a pour objectif d’éclairer la Commission européenne, qui doit décider de garder ou non le glyphosate sur la liste de l’UE des substances actives autorisées, ainsi que les Etats membres pour la réévaluation des pesticides contenant du glyphosate autorisés sur leur territoire.

« Nous allons examiner attentivement l’étude et les conclusions de l’EFSA. Nous avons jusqu’à juin prochain pour prendre une décision, en consultation avec les Etats membres », a réagi un porte-parole de la Commission lors d’un point presse.

Des avis divergents 

La question du glyphosate, principal ingrédient des herbicides et présent en particulier dans le Roundup de Monsanto, le désherbant le plus vendu au monde, a déclenché des avis divergents.

En mars, une agence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait l’avait classé comme cancérogène « probable chez l’homme ». En France, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal a décidé en juin d’interdire la vente aux particuliers d’herbicides contenant du glyphosate.