Climat: la Maison Blanche insiste sur la nécessaire «transparence» de tous les pays

© 2015 AFP

— 

Le porte-parole de Barack Obama, Josh Earnest, à la Maison Blanche à Washington le 5 octobre 2015
Le porte-parole de Barack Obama, Josh Earnest, à la Maison Blanche à Washington le 5 octobre 2015 — NICHOLAS KAMM AFP

La Maison Blanche a insisté mercredi sur la nécessaire «transparence» de tous les pays dans leurs engagements sur le climat, après la publication par la Chine de données montrant qu'elle a massivement sous-évalué sa consommation de charbon pendant plus d'une décennie.

Selon les nouvelles données du Bureau national chinois des statistiques (BNS), la Chine a consommé 4,12 milliards de tonnes de charbon en 2012, soit quasiment 600 millions de tonnes de plus que le chiffre officiel connu jusqu'ici.

L'ampleur de cette révision de la part du premier pays émetteur de gaz à effet de serre de la planète a suscité de vives interrogations à quelques semaines de la conférence de Paris (COP21) qui vise à conclure un accord mondial sur le climat.

«Ce rapport n'a pas d'impact significatif sur les négociations internationales en cours sur le climat», a assuré Josh Earnest, porte-parole de Barack Obama. «Nous continuons à penser que la Chine restera engagée à réduire ses émissions de CO2 et à jouer un rôle constructif dans l'effort international en cours».

«Ce qu'il montre», a-t-il cependant ajouté, est «le besoin d'avoir des dispositions fortes sur la transparence dans l'accord de Paris».

«Les pays devront être prêts à prendre des engagements précis mais aussi à expliquer comment ils vont documenter le respect de ces engagements», a-t-il poursuivi, martelant que la transparence serait «un élément important» des négociations dans la capitale française.

La Chine s'est engagée sur un pic de ses émissions de CO2 «autour de 2030».