Diesel: Ségolène Royal exige une «clarification» de la Commission européenne

POLLUTION La ministre de l'Écologie dénonce la décision adoptée de la Commission européenne augmentant les limites de taux d'émission d'oxyde d'azote...

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal le 21 octobre 2015 à  l'Elysée.
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal le 21 octobre 2015 à l'Elysée. — NIVIERE/SIPA

La tolérance de la Commission européenne sur les émissions de gaz des moteurs diesel n’est pas du goût de Ségolène Royal. La ministre française de l’Écologie a vivement réagi jeudi en exigeant « une clarification » de la Commission à propos du projet de mesure adopté par le comité technique des véhicules à moteur sur les tests d’émissions de polluants.

Déplorant une « profonde incompréhension », Ségolène Royal considère que ce projet n’est pas satisfaisant, écrit-elle dans un communiqué publié jeudi. Invitée de RTL ce vendredi, la ministre a rappelé que « ce n’est pas une bonne décision. [Cette décision] a été prise par un comité technique et je considère que des décisions de cette importance doivent être prises au niveau politique ».

Seuil de pollution relevé

La ministre estime en outre qu’il y a un problème de clarté. « Les décisions trop complexes, qui ne sont pas comprises des citoyens, sont des décisions mal faites. Cette décision, nous allons la revoir, je suis sûre de ça et va passer devant le Parlement européen », a-t-elle expliqué à la radio. « Nous remettrons les choses au clair et au carré », a-t-elle promis.

À un mois de la conférence internationale sur le climat à Paris, la Commission européenne a adopté un projet sur les rejets d’oxyde d’azote émis par les voitures. Ainsi, le seuil actuel de 80 mg/km pourra être dépassé de 110 % jusqu’en 2020, puis ensuite de 50 %.