Mexique: L'ouragan Patricia pourrait être le plus puissant jamais enregistré en Amérique

CLIMAT Classé catégorie 5 et «potentiellement catastrophique», il présente des risques d'inondations et de glissements de terrain...

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers sur la plage de Boca de Pascuales, au Mexique, le 22 octobre 2015.
Des policiers sur la plage de Boca de Pascuales, au Mexique, le 22 octobre 2015. — HECTOR GUERRERO / AFP

Le Mexique était en alerte vendredi avant l’arrivée de l’ouragan Patricia, le plus fort jamais enregistré sur le continent américain, classé catégorie 5 et « potentiellement catastrophique », avec des risques d’inondations et de glissements de terrain.

Les autorités ont déplacé des habitants, fermés les ports et les écoles, et demandé aux touristes d’annuler leur voyage dans la zone alors que l’ouragan devrait toucher la côte Pacifique mexicaine en fin de journée dans l’Etat de Jalisco (ouest).

Des vents soufflant à 325 km/h

« C’est un ouragan dévastateur, le plus grand jamais enregistré, c’est pourquoi nous devons prendre d’extrêmes précautions » a déclaré le ministre de l’Intérieur Angel Osorio Chong sur Radio Formula. Une pluie continue s’abat sur la côte depuis jeudi soir alors que Patricia s’approche avec des vents soufflant à 325 km/h, selon le centre de surveillance des ouragans à Miami.

Le centre a indiqué sur son site que Patricia était « le plus puissant ouragan jamais enregistré » dans l’Atlantique et le nord-est Pacifique. « Des modifications de son intensité sont encore possibles aujourd’hui mais Patricia devrait rester extrêmement dangereux, de catégorie 5 », indiquent les experts.

« On se dépêche de rentrer chez nous pour calfeutrer nos fenêtres avec des planches de bois »

« Une tempête extrêmement dangereuse devrait produire des inondations importantes près de l’endroit où l’ouragan va entrer », ajoutent-ils. Les météorologues estiment que l’ouragan devrait toucher la côte mexicaine entre l’important port de Manzanillo et la ville touristique de Puerto Vallarta, qui pourrait être touchée de plein fouet.

Plusieurs commerces ont déjà fermé à Manzanillo, a pu constater une équipe de l’AFP. « Il vaut mieux être prudent que désolé. Les ouragans sont imprévisibles », déclarait Enrique Esparza, responsable d’un magasin de meubles, sur le front de mer, qu’il était en train de fermer. « On se dépêche de rentrer chez nous pour calfeutrer nos fenêtres avec des planches de bois », déclarait Rosa Elba Figueroa, une femme au foyer en quittant le supermarché avec un sac rempli de provisions, d’eau et des piles.

Les autorités ont mis 70 personnes à l’abri

Jose Maria Tapia Franco, directeur du Fonds national des désastres, a souligné que 400.000 personnes vivent dans des conditions précaires dans le secteur. Dans le village de Boca de Pascuales, les autorités ont mis 70 personnes à l’abri, tandis que 30 autres ont quitté la côte pour se rendre à l’intérieur des terres chez des proches. « Nous effectuons des patrouilles auprès des habitants dans la région de Puerto Vallarta, ainsi qu’à Melague et La Huerta pour convaincre les plus vulnérables de se mettre à l’abri », a indiqué le responsable de la protection civile de l’Etat de Jalisco, Jose Trinidad Lopez Rivas, sur une chaîne de télévision.