Au sommet des consciences, on prie pour sauver le climat

PLANETE Des représentants religieux et des leaders d’opinion du monde entier sont réunis à Paris pour préparer la conférence sur le climat de la fin de l’année…

Audrey Chauvet

— 

Nicolas Hulot, Ségolène Royal, Albert de Monaco et le président du Cese Jean-Paul Delevoye, lors du sommet des consciences le 21 juillet 2015 à Paris.
Nicolas Hulot, Ségolène Royal, Albert de Monaco et le président du Cese Jean-Paul Delevoye, lors du sommet des consciences le 21 juillet 2015 à Paris. — AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD

C’est une grand-messe pour le climat qui se tient ce mardi à Paris. A quatre mois de l’ouverture de la 21ème conférence des Nations unies (COP21) dans la capitale française, l’envoyé spécial du président de la République pour la préservation de la planète, Nicolas Hulot, a voulu réunir tous les leaders d’opinion, autorités religieuses, personnalités médiatiques engagées pour le climat.

Tandis qu’au même moment Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, prépare la conférence au niveau diplomatique en conviant quarante ministres dans le but de faciliter la conclusion d’un accord mondial en décembre, le «sommet des consciences» veut parler à ceux qui ont un pouvoir d’influence sur les populations.

 

«Ce qui va se passer aujourd'hui est très important. Des femmes et des hommes qui viennent de tous les continents sont rassemblés pour envoyer un seul message: un accord doit être trouvé à Paris lors de la conférence sur le climat. Ce n'est pas une affaire de chefs d'Etat et de gouvernement, c'est l'affaire de tous les habitants de la planète», a déclaré François Hollande en arrivant au Palais d’Iéna où se tient le sommet.

Conférence climat à Paris: A-t-on une chance d’aboutir à un accord international?

D’Albert de Monaco à Pierre Rabhi

Parmi les invités, on compte aussi bien l'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan que le Bangladais Muhammad Yunus, pionnier du microcrédit et prix Nobel de la paix 2006, le prince Albert de Monaco, le patriarche orthodoxe Bartholomée ou l’agroécologiste Pierre Rabhi. L'acteur et ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger transmettra pour sa part un message vidéo car il n'a pas pu se rendre en France, promotion du dernier opus de Terminator oblige

Une quarantaine de personnalités prendront la parole ce mardi et lanceront le «Green Faith in Action», un programme pour rendre les villes du pèlerinage du monde moins émettrices de gaz à effet de serre. Une idée qui devrait plaire au pape François, dont l’encyclique sur le climat avait marqué le premier engagement fort de l’Eglise catholique dans la lutte contre le changement climatique. Les organisateurs de la COP21 devront garder la foi pour convaincre le monde entier de prendre les mesures nécessaires à une limitation du réchauffement climatique à+2°C.