Performance énergétique des logements: Les propriétaires se sentent peu concernés

SONDAGE Les locataires se montrent en revanche plus sensibles sur les questions de performance énergétique des logements...

20 Minutes avec AFP

— 

Les étiquettes de performance énergétique, obligatoires sur les annonces immobilières à compter du 1er janvier 2011.
Les étiquettes de performance énergétique, obligatoires sur les annonces immobilières à compter du 1er janvier 2011. — www.century21.fr

Si huit propriétaires sur dix sont convaincus que les performances énergétiques de leur logement ont un impact sur son prix de vente et sa valeur locative, seul un sur deux se dit «concerné» par la question, selon un sondage publié mardi. Une enquête* Harris Interactive en association avec Thomas Marko pour le réseau d'agences immobilières Orpi indique en effet que 81% des propriétaires pensent que les performances énergétiques de leur logement «ont une incidence sur le montant du loyer ou le prix de vente» de celui-ci. A l'inverse, 19% seulement pensent qu'elles n'ont pas d'impact.

L'affichage de la performance énergétique en pratique

Surtout sensibles à l'isolation des murs et fenêtres

Et pourtant, il n'est que 53% des propriétaires, soit à peine plus d'un sur deux, à se déclarer «concernés par des problèmes liés à une mauvaise performance énergétique» de leur logement, tandis que 47% ne le sont pas. Ceux qui se disent concernés sont «le plus sensibles» à une éventuelle mauvaise isolation des murs (36%) ou des fenêtres (34%). Les «problèmes de toitures» (19%), eux, sont moins cités. En revanche, les propriétaires ayant déjà réalisé un diagnostic de performance énergétique sont un peu plus préoccupés par la toiture (28%) que les fenêtres (26%). Quant à la «mauvaise fermeture des portes» (5%), c'est une préoccupation très marginale.

Aménagement écologique du logement: Des petits réflexes qui soulagent les factures et la planète

Seuls 38% des propriétaires ont déjà réalisé un diagnostic de performance énergétique

Parmi les propriétaires interrogés, seuls 38% ont déjà réalisé un diagnostic de performance énergétique de leur logement et la quasi totalité (93%) de ceux qui ne l'ont pas fait, ne le prévoient pas. Enfin, une nette majorité (63%) d'entre eux ne voient pas l'intérêt d'être conseillés dans leurs démarches concernant les diagnostics énergétiques lors d'un achat/une vente de logement.

En revanche, pour les trois quarts des locataires (75%), la performance énergétique est un «critère déterminant» dans le choix d'un logement à louer. Et pour 88% d'entre eux, ce sera aussi le cas au moment de l'achat de leur logement. Près des deux tiers des locataires (63%) se disent même «prêts à payer un loyer supérieur pour un logement dont la performance énergétique est excellente».

* Ce sondage a été réalisé sur internet, du 27 mai au 3 juin, auprès d'un échantillon représentatif de la population française, de 947 personnes.