François Galgani: «5.000 milliards de particules de plastiques flottent à la surface des océans»

INTERVIEW L’océanographe dresse un constat inquiétant de la pollution en mer…

Propos recueillis par Audrey Chauvet

— 

Des micro-fragments de plastique pollueraient jusqu'à 88% de la surface des océans et affecteraient aussi la chaîne alimentaire marine
Des micro-fragments de plastique pollueraient jusqu'à 88% de la surface des océans et affecteraient aussi la chaîne alimentaire marine — Mike Clarke AFP

Le long des golfes pas très clairs flottent des milliards de déchets : plastiques, micro-plastiques issus de la décomposition des sacs ou objets flottants, verre, canette, métaux divers… Une catastrophe écologique que nous ne voyons pas car elle se concentre souvent au milieu des océans, là où les courants entraînent les milliers de déchets que nos villes rejettent à l’eau. François Galgani, chef de projet à l’Ifremer à Bastia, donnera une conférence ce mercredi à l’Institut océanographique sur ces déchets que posent de gros problèmes aux animaux marins et aux écosystèmes.

Aujourd’hui, reste-t-il encore des mers exemptes de toute pollution ?

Il y a partout des déchets. Même en Antarctique ou dans des endroits perdus, on peut trouver des morceaux de plastique. En Méditerranée, la densité de déchets est très forte. Le cas du continent de déchets qui s’est formé dans le Pacifique nord n’est pas isolé : on compte cinq situations similaires dans les océans, à des endroits où les courants convergent et ramènent tout ce qui flotte, morceaux de bois, plastiques… On trouve aussi des déchets sur les fonds marins.

Tara révèle une pollution plastique inquiétante en Méditerranée

Quels types de déchets trouve-t-on le plus souvent ?

Le plastique représente jusqu’à 100 % des déchets flottants, et environ 70 à 80 % des déchets présents sur les fonds et les plages. Dans les zones de pêche, on trouve beaucoup de filets abandonnés. Partout, on trouve du métal, des canettes, des bouteilles de verre, et puis des objets plus anecdotiques comme des morceaux de cuir, des semelles, des morceaux de tissus.

Sandra Bessudo : « Tous les déchets terminent à la mer »

Combien de temps mettent ces déchets à se dégrader ?

Le verre est considéré inerte : une bouteille posée sur les fonds marins va rester telle quelle des milliers d’années. Pour le papier et le carton, ils se dégradent en quelques jours ou quelques semaines. Les plastiques fins mettent quelques années à se décomposer mais les plus épais peuvent flotter pendant plusieurs centaines d’années.

Quels problèmes posent ces déchets ?

Pour les animaux marins, le principal impact est le risque d’étranglement et d’ingestion. Les filets de pêche sont un danger pour les dauphins, les tortues et les requins qui se prennent dedans. Les déchets peuvent décimer certaines espèces : on estime dans certaines zones de Méditerranée, 80 % des tortues ont des plastiques dans l’estomac, car elles les confondent avec des méduses. Dans le Pacifique, ce sont les albatros qui souffrent d’occlusions intestinales. Il faut aussi tenir compte du fait que le plastique est un buvard pour les pollutions chimiques qui sont larguées dans l’eau.

Les tortues de mer avalent de plus en plus de déchets

Les microparticules de plastique sont-elles la pollution la plus dangereuse ?

Ces particules solides sont un support pour la fixation d’espèces, bactéries, virus… 5.000 milliards de particules de plastiques flottent à la surface des océans, ils vont dans tous les sens présentent un risque de transfert d’espèces.

Que peut-on faire ? Nettoyer la mer, est-ce possible ?

Il faut arrêter de produire des déchets. Le plastique a une utilité qu’on ne peut pas nier, mais une meilleure gestion est nécessaire. Il faut réduire les sources de pollution qui sont sur le littoral, notamment les décharges sur le littoral. Les nettoyages de plages sont symboliques mais c’est un peu peine perdue. Une taxe sur les emballages plastiques et les sacs pourrait être efficace. Reste qu’il faut que ce soit une décision globale car si un pays prend ces mesures et reçoit des déchets des voisins, ça ne sert à rien.