Kenya: Sudan, le dernier rhinocéros blanc, sous garde rapprochée

ANIMAUX En 2014, 57 rhinocéros, toutes espèces confondues, ont été tués...

20 Minutes avec agence
— 
Sudan, le dernier rhinocéros blanc, est surveillé en permanence par une équipe de 40 personnes dans la réserve de  Ol Pejeta, au nord du Kenya.
Sudan, le dernier rhinocéros blanc, est surveillé en permanence par une équipe de 40 personnes dans la réserve de Ol Pejeta, au nord du Kenya. — CB2/ZOB/WENN.COM/

Il ne sort jamais sans ses gardes du corps. Sudan, le dernier mâle des rhinocéros blancs du Nord est surveillé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Pensionnaire de la réserve Ol Pejeta, au nord du Kenya, ce pépère de 42 ans, est le seul espoir de conservation de l’espèce. Alors pour forcer un peu la nature, Sudan est accompagné de deux femelles de la même espèce... mais surtout par quelque 40 personnes, soit autant de guetteurs musclés et armés, de vétérinaires et d'experts.

105.000 euros pour six mois de surveillance

En plus de cette garde rapprochée, les vétérinaires ont fait le choix d’enlever la précieuse corne du rhinocéros, trop tentante pour les braconniers qui espéreraient en tirer un très bon prix. Mais un transmetteur radio a également été fixé, selon iTélé, sur le corps de Sudan pour permettre de le localiser à tout instant.

Coût du dispositif: 105.000 euros tous les six mois, habituellement financés grâce au tourisme. Et alors que l’instabilité politique du pays et l’épidémie d’Ebola ont dissuadé les curieux, pour faire face à cette dépense exceptionnelle, la réserve a décidé de tabler sur le crowdfunding: une collecte a été créée pour soutenir la garde rapprochée de Sudan.

75.000 euros le kilo de corne de rhinocéros

Pour rappel, en 2014, 57 rhinocéros, toutes espèces confondues, ont été tués selon le Kenya Wildlife Service (KWS). Pourquoi? Pour sa corne, bien entendu. Utilisée dans la médecine chinoise et composée de kératine, elle aurait des vertus rajeunissantes et pourrait apaiser fièvres et convulsions.

Les braconniers, qui encourent une peine de 25 ans de prison, peuvent ainsi espérer empocher 75.000 dollars le kilo, soir 70.300 euros.